Opération maintien pour le C.S Auxonne

Mené dès la 2ème minute dans un match au rythme haché par les averses, le CS Auxonne s'est incliné d'un petit but sur sa pelouse face au deuxième du championnat. Il reste maintenant deux rencontres à jouer à l'extérieur, pour aller chercher les points nécessaires au maintien en élite départementale.

0
1554
Les rouges devront batailler dur pour se maintenir. Mais l'équipe dirigeante semble confiante.

Ce faut un match à l’image de leur saison.
Malgré deux occasions en or dans les arrêts de jeu, les joueurs de Mourad Zouine ont essuyé un nouveau revers, dimanche dernier contre Montbard Venarey.
Il faut dire que la rencontre ne pouvait pas commencer de la pire des manières.
D’abord la tablette numérique de la feuille de match ne fonctionnait pas convenablement, ce qui déclenchait les hostilités avec un petit quart d’heure de retard.
Mais surtout, ce pénalty encaissé dès la deuxième minute cueillait à froid les Auxonnais.
Rien de bien transcendant en première période sinon un poteau de chaque côté mais trop peu de passes trouvaient leur destinataire et les turn-over s’enchainaient, au détriment du beau jeu.

 

Virevoltant, Teddy Martins a été étincelant dans l’animation offensive.

Cinq dernières minutes de folie

Peu après le retour des vestiaires, les visiteurs doublaient la mise.
Le dos au mur, le CS Auxonne appuyait enfin sur l’accélérateur et la domination territoriale changeait de camp. Emmenés par un Teddy Martins étincelant dans l’animation offensive, les rouges s’approchaient peu à peu de la zone de vérité adverse. Logiquement, Mohamed Bouizer réduisait l’écart sur pénalty à l’heure de jeu.
Montbard-Venarey opérait alors en contre-attaque, et trouvait la transversale d’Alexandre Hennache à un quart d’heure du terme de la partie. Le gardien auxonnais brillait encore peu après, sur une magnifique sortie au cours d’un face à face avec le remuant Antonin Renault. Évitant ainsi le pire.
Dans les arrêts de jeu, le CS Auxonne héritait de plusieurs opportunités de partager les points.
Notamment celle où décalé seul à droite du but, Mohamed Bouizer trouvait le petit filet mais du côté extérieur. Ou du dernier coup franc trop mollement repris pour espérer scorer alors que pourtant toute la défense adverse semblaient dépassée.
Les dieux du foot avaient choisi leur camp, et c’est sur une onzième défaite, que les Auxonnais quittaient la pelouse, au coup de sifflet final.
Enfin, on notera la partie particulièrement bien gérée par l’arbitre Alexandre Henriette.

 

Mourad Zouine.

Trois questions à Mourad Zouine

Propulsé à la tête de l’équipe première depuis 6 matchs, le nouvel entraineur livre le bilan de son action depuis son arrivée. Passant en revue les deux matchs restants, et les objectifs pour la saison prochaine.

Mourad Zouine, cette défaite subie 2 à 1 sur votre pelouse face au deuxième du championnat est-elle à l’image de votre saison ?
C’est exactement çà. On se retrouve presque toujours menés, trop bêtement.
Cette après-midi, on a deux superbes occasions dans les arrêts de jeu qui auraient pu, auraient du nous permettre sinon de nous imposer, au moins d’égaliser mais non. On échoue dans les derniers mètres ou sur la dernière passe.
On a un vrai potentiel, de très bons joueurs, mais la réussite nous fuit.
De plus, certains faits de jeu sont contre nous, comme le but que l’on nous refuse la semaine dernière à la dernière minute alors qu’il était bien valable selon moi. On méritait de revenir avec un point du F.C Mirebellois Pontailler Lamarche.
Il nous reste deux déplacements. Deux finales à jouer pour aller chercher les points du maintien. D’abord à Beaune le 7 mai, puis sur la pelouse du Tilles F.C, le 14.
J’ai bon espoir d’y parvenir.

Qu’est-ce qui a manqué lors de ce match, et plus globalement de cette saison pour obtenir de meilleurs résultats ?
On a une équipe trop individualiste. Trop souvent on ne fait pas les bons choix. Cet après-midi, cela m’a paru flagrant. C’est dommage et c’est frustrant.
Nous avons surtout un effectif amputé de plusieurs éléments-clé. Quatre militaires partis en mission à l’étranger, plusieurs titulaires blessés, suspendus ou indisponibles. Nous devons donc lutter avec beaucoup de joueurs de la réserve.
Alors, parfois, forcément, c’est compliqué…
Et puis, j’ai la sensation que les infrastructures ne sont pas toujours optimales ou mal entretenues. La pelouse était haute ce dimanche, ça ne facilite pas le jeu technique en passes courtes qui est le notre.
Nous ne nous sommes presque pas entrainés sur notre terrain cette année.
Il faut que l’on remédie à tout cela avec la municipalité si on veut progresser.

Vous voilà donc déjà tourné vers la saison prochaine ?
Je suis d’un naturel prévoyant et j’ai donc déjà presque bouclé mon effectif pour l’année suivante. Dont certains retours d’anciens joueurs qui ont connu la régionale 2, il y a quelques années, ici. Seule condition, pour qu’ils nous rejoignent, il faut que l’on se maintienne ! On va y arriver. Je veux y croire.
On repartira avec un groupe de copains, solidaire et performant.