La campagne d’hiver des Restos du Cœur est lancée

L'association ne cache pas sa crainte d'un accroissement de sa demande d’intervention suite à la paupérisation de la population, dans un contexte de croissance de l’inflation et de sensible hausse des coûts de l’énergie.

0
414
Comme à Champagnole l'année passée, la collecte s'organise pour cette nouvelle saison hivernale.

Ça y est, la campagne des Restos du cœur de l’hiver 2022/2023 est lancée.
« Comme tous nos collègues œuvrant dans l’aide aux plus démunis, nous sommes dans l’inquiétude. Nous craignons un accroissement de la demande d’intervention suite à la paupérisation de la population dans ce contexte de croissance de l’inflation et de hausse encore plus importante des coûts de l’énergie, entre autres » souligne le référent communication jurassien, André Lemaire.
« Déjà cet été, le nombre de personnes accueillies dans nos 8 centres a été bien plus haut que pour la campagne correspondante de l’an passé, atteignant quasi le niveau que nous connaissons en hiver pour certains d’entre eux. En outre, il y a une augmentation du nombre de migrants et de demandeurs d’asile du au contexte de crise internationale que nous connaissons, même s’ils ne représentent qu’une petite partie de nos inscrits ».
Ainsi, à l’afflux de ceux qui fréquentaient les centres durant la seule période hivernale vient donc s’ajouter ceux qui étaient déjà dans le besoin cet été.

Les coûts de l’énergie pris en compte

Les restos du cœur aident les plus démunis : ceux dont le montant restant pour vivre est inférieur à un barème établi.
Cette année pour la première fois, les coûts de l’énergie seront pris en considération pour le calcul du « reste à vivre ». Ce qui va élargir le nombre de personnes accueillies, sans aucun doute.
« Il faut aussi savoir que, si l’aide alimentaire reste notre priorité, nous inscrivons nos efforts dans un cadre plus large. Outre un important espace de convivialité et de partage, régénérant un lien social souvent affaibli chez les plus démunis, nos services d’aide à la personne offrent un espace de coiffure, la distribution de vêtement, un relais bébé, l’aide à la gestion budgétaire, l’apprentissage du français, etc… » rappelle André Lemaire.

Appel aux bénévoles

Les restos du cœur fonctionnent grâce aux bénévoles. Si le travail effectué devait être pris en charge par nos collectivités, il en couterait six fois plus. Aussi, n’hésitez pas à les rejoindre. Aux restos du cœur, tous les métiers sont présents et nécessaires.
« Au niveau des nouveautés, nous allons ouvrir à Moirans en Montagne une annexe du centre de Saint Claude, grâce à l’aide de la Commune qui met des locaux à notre disposition ».
Quant à l’agenda, la campagne hivernale se terminera mi-mars, et la collecte aura lieu le premier week-end de mars. Bénévoles d’un jour et de toujours, attendrons donc vos dons dans vos magasins habituels. Notez déjà la date…

Contact : www.restosducoeur.org