Lons-le-Saunier. ELEVAGE SERVICE Laurent Gauthier raconte son développement exponentiel

L’entreprise propose à la vente de multiples produits qui peuvent intéresser les particuliers. Et en plus, elle est implantée en différents lieux du Jura : les Arsures, Censeau, Orgelet, Tavaux.

0
395

Quelles sont les activités d’Elevage Service ?

Elevage Service a trois activités. La vente et la réparation de matériel d’élevage d’abord. Nous intervenons sept jours sur sept. Nous travaillons sur les installations de traite, l’automatisation de l’alimentation et des tâches quotidiennes dans l’élevage laitier sur la moitié nord du département. C’est une activité forte.

Le matériel agricole ensuite, tracteurs, matériel d’accompagnement… Nous tenons des permanences de fin avril à fin septembre et l’atelier est ouvert le samedi. » Les espaces verts enfin, du mardi au samedi.

Qui sont vos clients ?

Nous collaborons essentiellement avec les professionnels et les collectivités. Et nous vendons de plus en plus aux particuliers. Souffleurs, débroussailleuses, tondeuses, jeux pour enfants, robinetterie, éclairage, clôtures, outillage électroportatif, kit de réparation de pneus, produits anti-nuisibles… sont proposés.

Quelle est la nouveauté ?

Nous démarrons la motoculture aux Arsures. Nous avons embauché un spécialiste, Laurent Cliquet. Le magasin va être agrandi pour mieux mettre en valeur cette nouvelle gamme.

Elevage Service est une entreprise familiale. Quelle est son histoire ?

Elle a été créée aux Arsures en 1987. En 1992, il a été décidé de vendre du matériel agricole, en plus de l’élevage. En 1994, Elevage Service est passée Gascoigne-Melotte, puis par rachat BOUMATIC en 2004.

En 2005, le bâtiment actuel a été construit dans la zone industrielle. En 2008, Elevage Service est passé concessionnaire des tracteurs New Holland. Depuis 1992, elle adhère au groupement d’achats Scar. En 2009, elle a ouvert sa première succursale à Tavaux. En 2012, elle a créé une plateforme de 9 000 m2 pour stocker le matériel. En 2017, elle a ouvert une deuxième base à Censeau. En 2019, elle est passée concessionnaire KRONE, marque leader dans le matériel de fenaison et les presses à balles carrées. En 2020, Marie, ma fille, a rejoint l’équipe.

Cette même année, KUBOTA, troisième constructeur mondial en machinisme agricole, a succédé à New Holland. Et en 2022, une troisième base a été ouverte à Orgelet.

Une progression impressionnante ! Quelle a été la courbe du personnel ?

Le nombre de salariés a également explosé, de trois à une trentaine aujourd’hui. Notre société est assez jeune en moyenne d’âge : 31 ans. Nous avons encore des possibilités de recruter salariés et apprentis.