27,1 millions d’euros pour protéger les milieux aquatiques de Bourgogne-Franche-Comté

0
1637

Au cours du deuxième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a attribué 27,1 M€ d’aides pour accompagner 263 projets d’amélioration de la qualité des eaux et des milieux aquatiques portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations de Bourgogne-Franche-Comté.
Tous ces projets contribuent à rendre plus robustes les rivières, les lacs, les zones humides et les eaux souterraines face aux évolutions climatiques.
Dans ce cadre, l’agence de l’eau a notamment apporté des aides au titre du Fonds vert, mis en place par le Gouvernement en 2023 pour accélérer la transition écologique sur les territoires. Dans la partie Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est du bassin Rhône- Méditerranée, le préfet de région a confié à l’agence de l’eau la gestion de deux volets de ce Fonds relatifs à la biodiversité et à la renaturation des villes et villages. L’agence de l’eau s’est mobilisée pour faire rapidement bénéficier les projets locaux de ce nouveau soutien.

Les chiffres clés au 2e trimestre 2023 en Bourgogne-Franche-Comté

▪ 14 M€ d’aides sont destinés à réduire les rejets de pollution domestique, dont 11 M€ pour améliorer la collecte des eaux usées et 2,6 M€ pour créer ou fiabiliser des stations d’épuration.
▪ 4,8 M€ d’aides vont à l’alimentation en eau potable, en particulier pour mettre à niveau les infrastructures des collectivités en zone de revitalisation rurale.
Au total, les aides octroyées au deuxième trimestre en faveur des communes classées en zone de revitalisation rurale pour des projets d’alimentation en eau potable ou d’assainissement s’élèvent à 13,7 M€ (9,6 M€ pour l’assainissement et 4,1 M€ pour l’eau potable), soit la moitié des aides globales.
▪ 4,5 M€ d’aides bénéficient aux milieux aquatiques, dont 2,4 M€ pour la renaturation des cours d’eau, 1,3 M€ pour la préservation et la restauration des zones humides et de la biodiversité et 0,8 M€ pour l’animation territoriale.
▪ 1,4 M€ d’aides est attribué au titre du Fonds vert dont 0,8 M€ pour la renaturation des villes et des villages et 0,6 M€ pour la réduction des pressions sur la biodiversité et sa restauration.
▪ 0,8 M€ d’aides contribue à l’amélioration des connaissances et la communication, 0,7 M€ aux projets de solidarité internationale, 0,5 M€ à une meilleure gestion quantitative de la ressource et 0,4 M€ à la réduction des pollutions d’origine industrielle.

Restauration de la Bienne à Morez.

Restauration de la Bienne à Morez

Le syndicat mixte du parc naturel régional du Haut-Jura va effacer 8 seuils qui barrent la rivière dans la traversée du centre-ville de Morez. Ces travaux de restauration morphologique de la rivière s’inscrivent dans le cadre d’un nouvel aménagement urbain porté par la commune des Hauts-de-Bienne. En parallèle, la commune prévoit de renaturer et végétaliser le parc Lamy Jeune situé aux abords de la rivière afin de permettre aux riverains de profiter pleinement de la Bienne.
Pour ces deux opérations, l’agence de l’eau apporte respectivement une aide de 990 000 euros et 40 300 euros (dans le cadre du Fonds vert) au PNR du Haut Jura et à la commune.