Ÿnsect lauréat d’un un prix mondial aux Émirats Arabes Unis !

0
914
La première ferme verticale dont l’activité est carbone négative !

L’entreprise française Ÿnsect a remporté la catégorie « Alimentation » du Prix Zayed qui vise à promouvoir et encourager le développement durable dans différents domaines tels que la santé, l’alimentation, l’énergie, l’eau, etc…
Une considérable promotion médiatique pour la PME produisant des protéines d’insectes et des engrais naturels à base d’insectes, et qui a établi la première usine d’insectes de son genre en Europe équipée d’une agriculture verticale innovante et d’une installation de bioraffinage intégrée.

Une progression régulière

Ÿnsect transforme deux espèces d’insectes (vers de farine Molitor et Buffalo) en ingrédients haut de gamme et de grande valeur pour l’ensemble de la chaîne alimentaire : animaux de compagnie, les poissons, les plantes et les êtres humains.
Ÿnsect construit actuellement sa troisième unité de production en France et exploite déjà d’autres sites en France (notamment à Tavaux) et aux Pays-Bas. D’ici 2025, elle sera en mesure de produire 1500 tonnes de protéines d’insectes par mois.
Au cours des cinq dernières années, Ÿnsect a amélioré la vie de 30 millions de personnes en fournissant des produits nutritionnels durables, naturels et de première qualité pour la pisciculture (en tant qu’aliment alternatif pour les poissons afin de répondre aux besoins alimentaires de l’aquaculture) et la nutrition humaine.

« Nourrir la planète tout en la préservant »

L’usine de démonstration actuellement exploitée par l’entreprise produit 30 tonnes de protéines par mois.
Présent sur place, Antoine Hubert, PDG d’Ÿnsect, a déclaré : « Nous sommes très fiers d’avoir été récompensés par ce prix prestigieux. Chez Ÿnsect, nous sommes animés par la volonté de relever l’un des défis majeurs de notre époque : nourrir la planète tout en la préservant. Grâce à ce prix, nous pourrons passer d’une capacité de 100 000 tonnes à plus d’un million de tonnes produites, ce qui nous permettra de nourrir plus de 10 millions de personnes tout en réduisant drastiquement les émissions de carbone du secteur agricole ».