Trottinette électrique : une proposition de loi

0
434

La députée du Jura, Danielle Brulebois, et son collègue, Thomas Rudigoz, viennent de déposer une proposition de loi écrite. « Elle vise à renforcer la sécurité des utilisateurs d’engin de déplacement personnel motorisé et est cosignée par une dizaine de mes collègues de la majorité. »
Touchés par les drames qui se sont produits dans leurs circonscriptions respectives, aussi bien dans la ruralité du Jura que dans la métropole de Lyon, les députés proposent de renforcer la sécurité des conducteurs de trottinette à assistance électrique, plus dangereux que le vélo.
Cette proposition de loi porte des mesures fortes qui visent à rendre obligatoire le port du casque pour les utilisateurs d’EDPM, à réduire la vitesse maximale à 20 km/h et à porter l’âge minimum légal à 14 ans au lieu de 12 ans aujourd’hui. Elle propose également une expérimentation, pour une durée de trois ans, pour les communes et EPCI volontaires, de rendre obligatoire à tout conducteur d’engin de déplacement personnel motorisé d’être titulaire du brevet de sécurité routière.
« Nous souhaitons accompagner et soutenir les familles endeuillées ainsi que toutes les victimes d’accident en EDPM, dans leurs démarches de sensibilisation et de prévention de nouveaux drames. Il est de notre devoir de faire évoluer la législation et la réglementation de l’usage de plus en plus populaire, ludique mais dangereux de ce type de déplacement », conclut Danielle Brulebois.