Thermes de Lons : les cures sont ouvertes !

L’objectif de la directrice, Ilona Puget, est d’accueillir près de 1 600 curistes d’ici le 25 novembre. Au vu des premières inscriptions, il sera atteint.

0
728
Quatorze saisonniers ont été recrutés, les thermes recherchent encore des agents thermaux et un technicien.

Depuis le 1er mai, la station thermale à taille humaine et familiale, située au cœur du Parc des Bains de sept hectares de Lons, accueille de nouveau les curistes. Avec des eaux naturellement riches en minéraux, l’établissement est spécialisé en rhumatologie. Les soins sont prescrits par les médecins thermaux de la ville et des alentours, selon les besoins et pathologies des curistes.
« Parmi ces pathologies, nous retrouvons l’arthrose, les rhumatismes ou les séquelles de traumatismes ostéo-articulaires, rappelle Ilona Puget, la directrice. La cure thermale conventionnée de trois semaines (18 jours de soins, pris en charge par la sécurité sociale) dispense les soins suivants : bain et douche en immersion, bain avec aérobain, douche au jet, douche pénétrante, application de boue, soin local des mains (manudouche), piscine de mobilisation avec éducateur sportif, bain collectif avec douche en immersion (piscine d’hydromassage), cure de boisson. »

1 400 réservations

En 2022, les thermes ont traité 1 272 curistes conventionnés et 40 mini-cures santés de 6 jours.
La mini-cure santé permet aux curistes de profiter d’un instant de bien-être en testant les soins thermaux et/ou de prolonger les bienfaits de la cure thermale. L’objectif cette saison est de 1 550 curistes et à peine ouvert, 1 400 réservations ont déjà été faites. « Suite aux travaux de rénovation, à l’intégration d’une équipe médicale complète (médecins et une infirmière) et plus globalement d’une équipe de professionnels investis, nous constatons déjà les effets positifs et les curistes sont ravis », se réjouit la professionnelle. Il y a de quoi puisqu’elle enregistre + 30 % par rapport à l’an dernier.
Pour compléter son équipe de quatorze saisonniers, les thermes recherchent encore des agents thermaux et un technicien.
« La rénovation du process thermal engagée en 2021 et répartie en deux phases est désormais terminée. La mairie est aussi intervenue pour différents travaux pendant l’intersaison », conclut Ilona Puget. En somme, les thermes ont de beaux jours devant eux.

Des eaux exceptionnelles

Surnommée la « ville du sel », grâce à ses eaux salines, Lons-le-Saunier dispose d’un établissement thermal à l’architecture datant du XIXe siècle et entièrement rénové en 2020. Reconnues pour leurs bienfaits, ses eaux, provenant du captage Ledonia, émergent à une température de 17° C. Elles contribuent à renforcer la construction osseuse et permettent à l’établissement de dispenser des soins en rhumatologie (RH).
Les eaux sont naturellement chlorurées sodiques, magnésiennes, minéralisées et riches en oligo-éléments. Elles renforcent la construction osseuse, anti-inflammatoire, elles sont décontractantes et jouent un rôle sédatif.

SPA thermal

Les curistes peuvent bénéficier d’un accès au SPA thermal Lédonia (solarium – sauna – hammam – soins corps/visage/hydrothérapie) pendant leurs cures.

ENCADRE
Cures du soir

Avec une clientèle très locale, les thermes proposent également des cures du soir pour les actifs à partir du 4 septembre et jusqu’au 25 novembre, de 16 h à 20 h.