Sur le cul

0
649
Gérard Bouvier.

Le 17 juin, dans le vestiaire du Stade Toulousain qui avait remporté le championnat
de France de rugby, Emmanuel Macron, partageant la joie ambiante, s’est offert la
transgression de boire une bière, cul sec (1).
Un vent d’indignation balaie alors la France et les continents apparentés (2). Car la
question se pose dans les médias de gauche comme de droite et aussi dans les
médias de gauche rachetés par la droite : faut-il le destituer aussi sec ?
Chacun jugera selon sa religion, son éducation, sa couleur politique, sa ferveur et
son code postal.
Beaucoup nous disaient qu’on avait le droit à la paresse. Mais ils n’ont jamais
accordé le droit au cul sec, classé E sur tous les Nutri-Scores.
Se pencher sur le cul m’a paru intéressant.
Le cul est ancien. Il n’apparait au grand jour en 1179 (3) dans le roman de Renart (4).
Il descend du latin culus qui désigne le derrière sur les graffitis de l’époque et dans
les fêtes obscènes en l’honneur de Priape. Priape était le Dieu des Jardins, des
Vignes et de la Vigueur génératrice. Surtout de la Vigueur génératrice. Les
médisants prétendent que les jardins et les vignes n'étaient là que pour faire joli sur
la photo.
Au début le cul rendait service dans bien des occasions (5). On le tenait en haute
estime. Sa situation paraissait bien assise et tous nous le portions dans notre cœur.
On en retrouve la trace dans nos mots du quotidiens : reculer, culbuter, éculé,
culotte… Mais à la fin du XVIIème siècle soudain tout bascule et se bouscule. Le cul
perd la tête et de bien lisse, le voilà très mal poli. Immense déception pour ses fans
mais il fallut bien se soumettre : nous étions aculés. Les cul-de-sac, cul-de-jatte et
cul-de-basse-fosse échappèrent à la fessée. Ils avaient eu le temps de se protéger
par des tirets. Mais tous les autres culs finirent par-dessus tête. Une douloureuse
déculottée…(6).

Notes de l’auteur pour une meilleure compréhension du texte :

(1) – L’expression « boire cul sec » signifie comme tous les bons vivants, fervents de
cette rubrique, le savent : boire jusqu’à ce que le cul de la bouteille, son fondement,
soit vidé de toute trace de liquide. Jusqu’à ce qu’il soit sec. On dit maintenant : sec
de chez sec. Il s’agit donc d’ingurgiter d’un trait-d’un-seul le contenu d’un récipient.
Le trait s’autorise des caprices de genre. Ainsi, on dit parlant d’un fût de savagnin
2019 : « vin diousse il l’a bu d’un trait ». S’agissant une bouille de lait fraîchement tiré
on dira plutôt : « De dzou, il te l’a siphonnée d’une traite ». Dans un cas comme dans
l’autre on dira cul sec. Sans présager de l’humidité des suites …

(2) – Sandrine, toujours la même, y a vu « l’image de la masculinité toxique dans le
leadership politique ». Les anglais comprendront… Un spécialiste de la
communication décrypte la scène et déclare « qu’on est à la limite du dérapage ».
Mais il ne nous précise pas où, dans un dérapage, se situe la limite. Quand on se
vautre dans l’espace public après avoir glissé sur une peau de banane ou un
commentaire désagréable, la limite du dérapage est elle avant, pendant ou après le
début de la fin ? Il faudrait un spécialiste de la comm’ pour répondre.

(3) – Aujourd’hui cette année 1179 semble bien éloignée pour beaucoup d’entre nous.
Et singulièrement pour les plus jeunes. Il est utile pour mieux la situer dans la
farandole des moments de l’Histoire de rappeler que c’est cette année-là
qu’Averroès, le célèbre philosophe, médecin et théologien de Cordoue a rencontré le
soufi andalou Ibn-Arabi.

(4) – Le Roman de Renart est une suite de courts récits de divers auteurs de 80 000
vers octosyllabiques à rime plate. Il est écrit en Français, une langue romane, qui a
donné son nom aux romans. Ces récits étaient proposés sur les foires aux
populations qui ne savaient pas lire par des jongleurs qui étaient des bonimenteurs, des plaisantins, des railleurs. Le métier de jongleur pour survivre a dû se diversifier
au fil du temps. On est passé des vers récités ou chantés aux acrobaties, aux tours
d’adresse et de passe-passe, aux présentations d’animaux savants et même aux
ventes de plantes médicinales. Les acrobaties étant préférées aux rimes plates c’est
tout naturellement ce sens nouveau qu’à pris le mot jongleur.
Dans le Roman de Renart les héros sont le loup Ysengrin mais surtout le goupil
Renart et c’est en cette occasion que le goupil est devenu le renard. Un succès de
prestige qui devint un succès de librairie dès qu’elles furent inventées. La plus
ancienne librairie du monde est à Lisbonne au Portugal. C’est la Livraria Bertrand,
rue Garrett dans le Chiado. En France la plus ancienne se trouve à Orléans.

(5) – Le cul est tabou. Néanmoins, il a su souvent vaincre le signe indien et il est
encore florissant dans bien des expressions où il s’est imposé au point de faire
oublier sa vulgarité. Bottez-le par la porte, il revient par la fenêtre et c’est ainsi qu’on
le retrouve dans se geler le cul, se manier le cul, avoir le feu au cul, péter plus haut
que son cul, se faire un plan cul… Toutes ces expressions n’ont pas l’élégance de la
Ferrari 250 GTO ni de Laurence Ferrari première version mais elles se sont fait une
niche et personne ne fait le 15 quand il s’y trouve confronté.

(6)- Parmi les nombreuses expressions mettant le cul sur le devant de la scène, il en
est une qui demeure intrigante. C’est la célèbre et incantatoire : et mon cul c’est du
poulet ?
Beaucoup tombent dans le piège mais l’expression ne signifie pas le moins du
monde : et mon croupion c’est du pandore ? Qui d’ailleurs ne nous mènerait nulle
part. Et elle ne traduit pas non plus que mon arrière-train serait soudain devenu par
un miracle aussi inattendu que tiré par les cheveux, une jeune volaille mâle ou
femelle de la sous-espèce gallus domesticus élevée pour sa chair.
En fait, cette expression traduit une méfiance teintée de reproche envers un
interlocuteur qui a tendance à la ramener, ce qui devient fréquent de nos jours. Il est
superfétatoire d’en chercher l’origine car, en fait, l’expression est tout bonnement
d’origine inconnue. C’est dommage mais c’est ainsi. Et je ne compte pas épiloguer
plus avant.