Saint-Claude. Le CODESOHO a installé une nouvelle banderole à l’hôpital

L’histoire n’est pas finie, elle continue même sur un air de BD...

0
248
Une BD en trois cases brandie par les responsables du CODESOHO de Saint-Claude.

Pour André Jannet le Président du Comité de Défense et de Soutien de l’Hôpital de Saint-Claude (CODESOHO), «Le combat continue». Certes il s’est passé plus de 5 ans depuis les premières fermetures de services au Centre hospitalier Louis Jaillon, mais le Comité ne s’est pas résigné, il bagarre toujours.
Ainsi ce mardi 12 mars 2024, tout juste après le 8 mars et la Journée Internationale des Droits des Femmes, il organisait dans la cour de l’hôpital un rassemblement pour un objectif bien précis, hormis la critique de la politique actuelle de l’exécutif français. Devant une assez petite assemblée de citoyens, le comité de défense a présenté en effet sa nouvelle banderole revendicative. Et ce fut une surprise…

Mise en avant d’un paradoxe !

Accompagné de Jean-Louis Millet maire, Francis Lahaut conseiller d’opposition, ainsi que du docteur Guy ancien praticien de l’hôpital, le président Jannet s’est exprimé ainsi :
«Certains ont dit ici et là, que les (anciennes) banderoles seraient nocives pour l’hôpital», expliquant ainsi le choix du nouveau contenu. Et les quatre personnalités déroulèrent de concert cette nouvelle banderole plutôt revendicative. Frédéric Deligne dessinateur de  presse en est le géniteur dans une forme de cases de BD. C’est une vraie parodie de Manuel Macron Chef d’État implorant un couple de français très dubitatifs «Faites des Enfants», devant l’écriteau  rédhibitoire d’une porte de maternité, contenant ces deux mots : «fermeture définitive».
Souligant subtilement le paradoxe étatique consistant à demander à faire des enfants, alors que l’on ferme des maternités. Cherchez l’erreur…