Dole. Pierre-Alexandre Grapin, nouveau commandant de la gendarmerie de Dole

C'est sur le parvis de l’Hôtel-Dieu que le commandant Pierre-Alexandre Grapin a pris, mercredi, le commandement de la Compagnie de gendarmerie de Dole, soit 130 militaires répartis sur 13 unités.

0
629
Le commandant Pierre-Alexandre Grapin.

Arrivé de Nouvelle-Calédonie, sa précédente affectation, Pierre-Alexandre Grapin a pris officiellement le commandement de la compagnie de gendarmerie de Dole, sa ville natale, ce mercredi 18 octobre, sur le parvis de l’Hôtel-Dieu en présence d’élus locaux et représentants des différents services de l’État.

De la Nouvelle-Calédonie à Dole…

A 40 ans, l’officier affiche des états de service remarquables ! Fils d’un père gendarme à Beaune, il développe très jeune le goût du devoir, qui le conduit à intégrer l’école de gendarmerie de Montlucon en 2001. A sa sortie, il officie 9 ans au sein d’une brigade mobile et transmet pendant 2 ans auprès des jeunes recrues au centre d’information et de recrutement de Reims. Il rejoint ensuite l’école d’officier de Melun, puis met le cap à 16.732 kilomètres de la métropole pour rejoindre la Nouvelle-Calédonie : un décor de carte postale, sous lequel, l’officier aura eu à gérer 3 référendums d’autodétermination et les tensions insulaires liées à la pauvreté dans un territoire souvent oublié par Paris. Au total, le commandant Pierre-Alexandre Grapin compte 22 ans de service, dont 17 en unité opérationnelle.

Durant la cérémonie présidée par Frédérik Sauge-Merle, colonel du groupement de gendarmerie du Jura, les couleurs ont été levées et la Marseillaise a retenti.

Une prise de commandement dans un contexte particulier

Dans la quiétude du parvis de l’Hôtel-Dieu, le récent attentat d’Arras restait dans les esprits. Le colonel Sauge-Merle rappelait en fin de cérémonie que « la sécurité aux abords des établissements scolaires est intensifiée, en particulier aux heures de sortie des élèves ».

Concernant l’ouverture de deux nouvelles brigades sur le département à Lavans-les-Saint-Claude et Cousance, le colonel se félicite de la nouvelle :
« C’est pour nous un apport d’une vingtaine de militaires supplémentaires, de quoi renforcer notre présence sur le territoire ».
Une prise de commandement à laquelle le maire de Dole, Jean-Baptise Gagnoux a assisté. Ce dernier a tenu à rappeler son souhait de voir le Nord Jura « le plus sécurisé possible » et d’ajouter « la présence des forces de l’ordre est une attente forte de la population ».
En effet…

Enzo SAAD