Pupillin : quand le pain remplace l’hostie

0
75

Après Arbois, c’est le dynamique village viticole de Pupillin qui célébrait dimanche 18 septembre la fête du Biou en même temps que Saint-Léger, patron de la paroisse. Cette fête religieuse et séculaire est l’occasion pour les familles pupillanaises et leurs amis de se réunir pour une belle journée de convivialité. C’est sous un soleil radieux malgré une température un peu fraîche que le cortège s’ébranlait du haut du village, emmené par le Biou’z musik jusqu’à l’église. La grappe était alors bénie par le père Daniel Petit, un enfant du village, avant d’être suspendue dans le chœur en offrande à Saint-Léger.

Un Biou moins protocolaire qu’à Arbois

Pupillin se démarque en effet de sa grande sœur à plus d’un titre. A Arbois, les porteurs se succèdent de père en fils alors qu’à Pupillin ils sont tournants : ce sont soit des vignerons chevronnés, soit des jeunes vignerons ou encore des femmes de vignerons. Ce Biou 2022 était porté cette année par de jeunes vignerons : Kévin Bouillet, Adam Houillon-Auvernois, Benjamin Benoît et Léo Petit. Sont également mis à l’honneur chaque année dans le cortège, des enfants vêtus en petits vignerons et vigneronnes, portant hottes et paniers remplis de raisin qu’ils déposent au pied de l’autel. Un protocole bousculé également –mais là ce n’était pas prévu- lors de la cérémonie religieuse lorsque le prêtre annonçait que par manque d’hosties, les fidèles recevraient des petits carrés de pain. L’organisation du nouveau doyenné n’est pas encore totalement rôdée !
A l’issue de la cérémonie religieuse, un concert donné par la Biou’z Musik accompagnait le vin d’honneur offert par la municipalité et les vignerons pupillanais.