Photovoltaïque à 1 euro : attention !

0
114

« Le gouvernement finance à 100% votre installation photovoltaïque ! Le gouvernement offre 20 000 euros pour vous équiper en panneaux solaires… » et la meilleure du lot :
« Le dernière rappelle : profitez de la prime d’autoconsommation jusqu’à 2500 euro ! »
Formidable, non ? Ne serait-ce que l’orthographe !

Une double attaque au portefeuille

Avec cette dernière annonce, l’escroquerie saute aux yeux. Payez par internet une supposée avance sur des frais de dossier ou de gestion vous ne reverrez pas votre argent. Mais sans être vraiment illégales, d’autres propositions très alléchantes sont fallacieuses.
Très au point, l’attaque au portefeuille est double : facturer une installation hors de prix et lui ajouter un crédit à la consommation également prohibitif tout ceci sous couvert d’un rendement illusoire en assurant au gogo qu’il deviendra le roi du pétrole. Annonces mirifiques sur internet accompagnées de la photo du président qui veut vous aider et sauver la planète. Alors, tâtons le miracle :
D’abord EDF ne finance pas votre installation, c’est vous qui payez. Mais c’est vrai, vous pouvez tirer un gain de votre investissement. C’est sur la réalité de ce gain que vous devez être attentif. Pour mieux comprendre, quelques repères techniques :

kW, kWh: ne pas confondre !

Le kW c’est la puissance énergétique, le kWh c’est la consommation d’énergie. Votre installation vous sera proposée en kW. Ce sera aussi l’indication mentionnée sur vos appareils électriques. Mais ce sont les kWh que facture votre compteur. Pour calculer votre consommation annuelle, prenez la puissance de votre appareil électrique en watts, multipliez la par le nombre journalier d’heures de fonctionnement, puis par 365.
Grosso modo, une maison de quatre personnes, hors chauffage et hors cumulus, consomme 3000 kWh par an. (Rajoutez entre 10000 et 25000 kWh si vous êtes en tout électrique).
Or justement, ces 3000 kWh, une installation solaire de 3kW peut les fournir. D’où l’argument apparemment imparable : avec seulement 3kW, vous couvrez 100% de vos besoins ! Hélas…non ! C’est vrai sur le papier, pas du tout dans la réalité.
Tout simplement parce qu’au plus fort de l’ensoleillement vous aurez un trop plein d’électricité que vous serez incapable de dépenser, au contraire de l’hiver où vous en manquerez. Et sauf à rajouter des batteries très couteuses pour mettre ce surplus en réserve, votre autoconsommation, sur l’année, même utilisée au maximum, ne pourra guère absorber plus de 30% de votre production. Ces 30% diminueront d’autant votre facture, mais restent loin des prétendus 75% ou des 100% annoncés !
Certes, le surplus restant, EDF est obligé de vous le racheter. Mais à seulement dix centimes du kWh ! Prix dérisoire, ils ne rapporteront que 200 à 350 euros annuels. Une autre option existe, d’ailleurs bien plus rentable : ne rien garder, mais vendre la totalité de votre électricité. En ce cas, vous la vendez 18 centimes du kWh.
Pour une installation standard de 3kW, comptez entre 6 et 8 000 € maxi, clé en main.

Brouillage, confusion, et bon de commande…

Aujourd’hui, plutôt qu’une installation surfacturée, le Séraphin Lampion du volt gratuit utilise d’autres arguments. L’objectif c’est d’obtenir votre signature sans vous laisser trop le temps de réfléchir. Il vous trouve tellement sympa qu’il a une opportunité, mais surtout n’en parlez pas ! Et bien sûr, à souscrire immédiatement !
Brouillage de termes techniques qui vous flattent en laissant croire que vous les saisissez, confusion entre devis et facture et bon de commande assorti de crédits à la consommation avec des intérêts très élevés. Oui, pourquoi ne pas emprunter de l’argent puisque la production d’électricité remboursera totalement votre investissement ? Soyez donc plus malins que vos voisins et ne passez pas à côté d’un super bon plan !
Ce sont toujours les mêmes arguments. Mais réfléchissez bien : avec 200 à 300 euros de gains annuels et même en y ajoutant les 30% de diminution des factures électriques, avant de saisir votre stylo, calculez le nombre d’années pour amortir l’installation et le fameux prêt censé ne rien vous couter ! Entre douze et vingt ans !

Délai de rétractation

Et les aides ? Il n’en existe qu’une : la prime à l’investissement, et uniquement si vous optez pour l’autoconsommation. Elle est de 380 euros par kW installé. Une installation standard de 3 kWh bénéficiera ainsi de 1140 euros, mais… versée sur cinq ans ! Si vous décidez de tout revendre à EDF, alors…pas d’aide !
Attention aux foires : terrain de prédilection des démarcheurs, le délai de rétractation ne s’y applique pas ! Une signature engage immédiatement. Quant aux bons plans du net, ce sont des appâts ! S’il apparait « annonce » au début du site que vous consultez, même illustré de bleu blanc rouge, même prolixe des mots « État » ou « Gouvernement » pour vous laisser croire à un partenariat avec EDF, méfiance : ce n’est pas un site officiel, mais commercial.

L’AJENA : un vrai service public, officiel et gratuit…

Christophe Pignon est conseiller à l’AJENA, un vrai service public celui-ci. Officiel et gratuit, il ne vend rien et sa mission est précisément de conseiller.
« Ces commerciaux voyous n’ont aucun scrupule et n’hésitent pas à raconter n’importe quoi. Non seulement les gens perdent de grosses sommes d’argent, mais en plus ils s’en veulent de s’être fait avoir… c’est dramatique ! »
Quelques recommandations : si le devis n’a pas été précédé d’une visite technique, allez voir ailleurs ! L’entreprise doit avoir le label RGE (Reconnue garante de l’environnement)
Le contrat doit préciser les caractéristiques du matériel, la marque, la performance des panneaux photovoltaïques et la date de livraison de l’installation
Quant au crédit supposé ne rien vous coûter, il doit mentionner le nombre de mensualités, leurs montants, le taux de l’intérêt. Et mieux vaut passer par votre banque plutôt que par l’organisme de crédit proposé par l’installateur.
Avant de signer l’attestation de fin de travaux, vérifier que le branchement au réseau ait bien été réalisé !
Et surtout insiste encore Christophe Pignon, « que les gens n’hésitent pas à nous appeler avant de signer ! »

Ajena – Espace Conseil France Rénov du jura : 03 84 47 81 14
28 Bd Gambetta – 39000 Lons-le-Saunier
Complément d’informations sur : https://conseils-thermiques.org/contenu/arnaque-panneau-solaire.php

Philippe Joutier