Arbois. Le Jardin des Nouvelles, un paradis des roses anciennes

0
368

Sur le coteau des Nouvelles, se niche le « Jardin des Nouvelles », un véritable havre de paix dédié aux roses, créé par Marie-Luce et Philippe. En franchissant le seuil de ce jardin enchanteur, on est immédiatement enveloppé par une sensation de bien-être et de sérénité.

Une passion dévorante pour les roses anciennes

L’amour des roses anciennes est né chez Marie-Luce lorsque les enfants ont commencé à quitter le nid familial pour les études. Cherchant une nouvelle passion pour combler ce vide, elle s’est naturellement tournée vers le jardinage. Et pourquoi pas des roses ? C’est ainsi que l’aventure florale a commencé. Marie-Luce, peu séduite par les roses modernes, s’est immédiatement dirigée vers les roses anciennes, fascinée par leur histoire et leur beauté intemporelle. Cette passion contagieuse a rapidement conquis son mari, Philippe.

Dans le jardin, chacun a son rôle à jouer. Marie-Luce se consacre aux fleurs, tandis que Philippe, passionné d’Histoire et de bricolage, s’affaire à la création de structures métalliques. Il a notamment créé une splendide gloriette ainsi qu’une structure réalisée à partir d’anciens instruments de musique chinés sur les brocantes.

Deux grands amoureux des fleurs.

Une collection impressionnante

Le Jardin des Nouvelles abrite aujourd’hui 250 variétés de roses, toutes certifiées avec un nom, un obtenteur et une date d’obtention, certaines remontant même au Moyen Âge, à la Renaissance. Toujours avides de nouvelles découvertes, Marie-Luce et Philippe participent régulièrement aux fêtes des jardins, aux foires aux plantes rares, à la recherche de nouveaux spécimens pour enrichir leur collection. « On rapporte toujours quelque chose. Si l’on aperçoit une rose qui n’est pas encore dans notre jardin, on l’achète et on arrive toujours à lui trouver une place. On achète une cinquantaine de plants chaque année. » précisent-ils.

Chacun choisit ses roses

Le choix des rosiers est une tâche délicate. Marie-Luce privilégie les couleurs et les formes des roses, tandis que Philippe se laisse emporter par l’Histoire et séduire par les noms pittoresques des roses anciennes, comme « Robert le Diable », « Lustre d’Église », « Le Rire Niais », « Cerisette la Jolie » ou encore « Cuisse de Nymphe ». Parmi les dernières nouveautés se trouvent « le cannabifolia », rosier à feuille de chanvre, ou encore « le Bougainville » créé en 1822 l’année de naissance de Louis Pasteur. Marie-Luce est intarissable, une véritable encyclopédie en matière de roses particulièrement : leurs noms, leurs caractéristiques, les dates de floraison, …. mais aussi sur les nombreuses autres espèces -plus de 1 000 plantes peuplent son jardin-Elle peut séduire son auditoire durant des heures.

Ces deux passionnés adhèrent à l’association « Roses Anciennes en France »  et rencontrent ainsi de nombreux rosiéristes. Le dernier projet à l’ordre du jour : un rosier Narcisse de Salvandy, (cet ancien ministre de l’Education Nationale est le signataire du diplôme du baccalauréat de Louis Pasteur). Grâce à l’association, Marie-Luce et Philippe ont trouvé un rosiériste qui va leur permettre de greffer et d’obtenir ce rosier qu’ils recherchent depuis longtemps.

Un écrin de couleurs

Le jardin, grâce à son mélange harmonieux de plus d’un millier d’espèces végétales, offre un spectacle perpétuel. Les feuillages colorés et panachés, choisis avec soin par Marie-Luce, assurent que le jardin reste vivant et captivant même en l’absence de fleurs.
Chaque saison apporte son lot de surprises, maintenant le jardin dans une splendeur constante.

Jardin des Nouvelles : 33 bis rue des Nouvelles Arbois. Tél 06.80.32.18.84.