Mesnay : effectif en baisse à l’école Montessori

0
82
La maison des enfants.

19 élèves seulement cette année contre une quarantaine il y a 4 ans. 6 en maison des enfants et 13 en élémentaire.
« 2022 est une année de renouvellement, explique Séverine, éducatrice. L’an dernier un gros groupe d’enfants est parti au collège et des petits sont passés en classe élémentaire. La crise sanitaire et maintenant la crise financière et le coût des carburants nous impactent énormément ».

Deux classes : 3 à 6 ans et 6 à 12 ans

La classe des petits (3 – 6 ans) ou maison des enfants est organisée en quatre aires différentes. La vie pratique où les enfants s’entraînent à faire des gestes du quotidien avec du matériel adapté à leur taille et à leur force. L’aire du sensoriel : on touche, on sent, on goûte, on travaille les yeux fermés pour reconnaître les textures. L’une des forces de l’école est d’avoir du matériel construit pour être manipulé, répété et à chaque fois avec une difficulté supplémentaire. L’aire du langage : l’association du tracé, de la forme visuelle et la forme auditive du son commence très tôt. Puis progressivement, arrive le geste d’écriture et la composition de mots pour arriver petit à petit à la lecture. Enfin, l’aire des mathématiques avec un matériel concret qui permet d’aborder différentes notions pour arriver rapidement aux 4 opérations.

En classe élémentaire, l’enfant passe dans une autre phase de développement.
« On est plus dans le raisonnement et on fait beaucoup appel à la capacité d’abstraction et d’imagination des enfants. On travaille aussi la confiance en soi, la capacité à faire une présentation. En fin de cycle, les enfants sont largement prêts à entrer en classe de 6è, notre programme dépasse largement le programme officiel. La classe élémentaire fait tous les mardis après-midis une sortie nature. C’est à la fois de l’exploration du milieu naturel mais c’est aussi et surtout aller faire des apprentissages à l’extérieur ».

Des projets

« Ils sont nombreux, explique Séverine. On souhaite poursuivre dans la démarche autour des économies d’énergie et des solutions écologiques que nous avions commencée l’an dernier. On va continuer dans la permaculture et apprendre à faire correctement un compost. On va s’occuper également des haies fruitières. Les enfants sont partie prenante des projets ce qui fait que nombre d’entre eux sont actuellement en construction. On souhaiterait également développer l’apprentissage des langues, l’anglais notamment d’autant qu’on a la chance d’avoir une famille anglophone ».