Les salinois séduits par l’autopartage

0
258
Cécile, initiatrice du projet sur Salins-les-Bains.

« Un projet né du constat que des habitants ont dû abandonner leur seconde voiture voire même qui n’ont plus de véhicule. Difficile pour eux de se déplacer dans et hors de la ville, l’offre de transport en commun étant quasiment inexistante, explique Cécile Cambrils, salinoise et initiatrice du projet. La voiture reste le moyen privilégié pour traverser cette ville longue de 5 kilomètres ».

Des utilisateurs satisfaits

Effectif depuis le 25 octobre, l’autopartage commence à prendre ses marques dans la cité du sel. Aujourd’hui, trois personnes utilisent la voiture, à l’instar de Lucien, retraité « J’avais une grosse voiture qui ne passait plus au contrôle technique. Donc je me trouvais un peu coincé parce-que Salins-les-Bains est une ville toute en longueur et il n’y a pas de transport en commun intra-muros. J’étais donc à la recherche d’une voiture qui me permette de faire des courses, de ramener des choses trop lourdes pour les porter dans un cabas, ou me rendre à un rendez-vous. C’est plus rentable que d’acheter une voiture dans le sens où je n’ai pas d’achat, pas d’assurance, et pas de carburant à payer, ni d’entretien. Tout est compris dans le prix (2,50 € de l’heure et 37 centimes du kilomètre). Certes, c’est un peu plus cher qu’un transport en commun mais beaucoup moins que d’avoir sa propre voiture et ne l’utiliser qu’épisodiquement ».

Comment ça marche ?

Il suffit de réserver la voiture auprès de Citiz au 03.80.55.14.14 ou https://bfc.citiz.coop/, transmettre une copie du permis de conduire, de la carte d’identité et un justificatif récent de domicile. L’utilisateur recevra une carte lui permettant d’accéder au véhicule. Après le trajet, la voiture doit être ramenée à son emplacement initial.

Si l’expérience s’avère concluante, de nouveaux lieux pourraient être équipés d’une voiture tels les quartiers éloignés du centre, la gare de Mouchard… Aujourd’hui, la voiture est stationnée sur le parking des Services Techniques (angle des rues des Barres et Gambetta) en bas de l’établissement thermal. L’emplacement nommé « station Olivet » est matérialisé et facilement repérable.