Les gendarmes découvrent 1,4 kilo d’héroïne !

La brigade de recherches de Saint-Claude a mis fin à un trafic qui avait démarré dans les bois de La Pesse.

0
645
Les biens saisis à l'issue de la perquisition. Crédit photo : gendarmerie du Jura.

Courant juillet 2023, les gendarmes de Saint-Claude ont appris qu’un point de deal s’était implanté dans les bois, sur la commune de La Pesse. Les enquêteurs de la brigade de recherches ont fait les premières vérifications qui leur ont permis de confirmer l’existence d’un trafic de stupéfiants.

Après quelques jours d’enquête, le point de deal s’est déplacé sur la commune de Choux, ce qui n’a pas échappé aux militaires qui ont poursuivi leurs investigations et matérialisé par leurs surveillances de nombreuses transactions réalisées par les dealers.

Ceux-ci, de nationalité albanaise, étaient véhiculés par un individu qui a été lui aussi rapidement identifié. Les habitudes des dealers étaient bien rodées : chaque jour, ils « ouvraient » le point de deal en matinée, et le fermaient en début de soirée, enchaînant les transactions au profit de consommateurs des départements du Jura et de l’Ain. Leur journée de « travail » terminée, ils rejoignaient un domicile situé à Oyonnax.

 

Perquisition à Oyonnax

 

Le 10 octobre dernier, une cinquantaine de gendarmes de la compagnie de Saint-Claude, renforcés par un maitre de chien du groupe d’investigations cynophile d’Ambérieu-en-Bugey spécialisé dans la recherche de produit stupéfiants, ont investi la maison dans laquelle résidaient les individus suspectés. Ils ont été interpellés.

Leur chauffeur a quant à lui été arrêté à son domicile à Valserhône. Au cours des perquisitions effectuées, 1,4 kilo d’héroïne a été découvert, prête à la revente, représentant une valeur marchande de plus de 60 000 €.

A l’issue des gardes à vue, les trois individus ont été déférés devant le procureur de la République de Lons-le-Saunier. Ils ont été incarcérés dans l’attente de leur jugement.