Jura. Le drôle de 1er mai des communistes dolois

La stupeur a laissé place à l'interrogation pour les communistes dolois après la dégradation de leur local place Nationale.

0
240
La devanture du local a été peinturlurée la veille du 1er mai

En ce matin du 1er mai, fête du travail, formations syndicales et politiques se préparaient à battre le pavé dans les rues de Dole. Avant de rejoindre le cortège, le trésorier de la section PCF du bassin dolois, Joël Deleule, se rend au local du groupe situé place nationale. « Je voulais déposer quelques affaires et en arrivant vers 9h45, je découvre les vitres du local recouvertes d’une peinture noire épaisse, j’ai de suite prévenu les autres camarades présents à la manif » explique le militant.
La veille au soir le groupe avait tenu une réunion de cellule : « en repartant nous n’avions rien constaté d’anormal« .

Dépôt de plainte au commissariat de Dole

Un geste que les communistes dolois ont bien du mal à comprendre, passé la stupeur, tous ont cherché à comprendre. Avec seulement une croix peinte et en l’absence de signature ou message particulier, l’heure est à l’expectative : « je serais très étonné que ce soit l’œuvre d’un autre parti politique, localement nous avons de bonnes relations avec tout le monde, je dirais seulement que ce sont des pauvres gens, c’est petit et mesquin ! » soupire le trésorier.

Jeudi 2 mai, Joël Deleule et Nadine Herrmann, conseillère municipale (PCF) se sont rendus au commissariat de Dole pour déposer plainte. « J’espère que nous aurons des réponses à ces actes, la vidéo surveillance sera analysée » explique Joël Deleule qui relève  « la peinture n’a pas seulement été projetée sur notre local, accessoirement le trottoir et la porte du voisin ont aussi été souillés. »

Joël Deleule

Les membres de la section ont décidé de nettoyer eux-mêmes leur local de manière symbolique, avec l’aide des sections voisines de Bourgogne Franche-Comté. l’instant sera aussi l’occasion pour eux d’inaugurer une exposition hommage à Missak Manouchian militant communiste et résistant.

Condamnation et soutien général à gauche

Rapidement l’ensemble des formations politiques de la gauche doloise ont témoigné leur soutien à l’égard du PCF local. A l’image de Jean-Claude Beneton, secrétaire de la section PS du Grand Dole :
« Nous ne pouvons que condamner ce genre d’action d’autant que nous avons nous-mêmes subi des actes similaires. En mai 2013, le PS dolois avait pour siège ce même local, à l’époque des bornes avaient été retirées devant la collégiale puis projetées dans la vitrine. »

E.S.