La fin des bouteilles d’eau…

C’est en substance la volonté clairement affichée de la municipalité qui vient de recevoir 4000 exemplaires d’une carafe d’eau estampillée « source de la papeterie ».

0
304
La fameuse carafe d'eau, présentée lors du conseil municipal du 17 février dernier

Elle coule dans tous les robinets de Champagnole et présente une qualité remarquable. L’eau potable de Champagnole, issue de la source de la papeterie mérite d’être mise à l’honneur. « Nous avons la chance d’avoir une eau de grande qualité, souligne Guy Saillard, maire de Champagnole. Nous voulions donc inciter le plus grand nombre des habitants à la consommer et ainsi, réduire l’impact écologique dû aux déchets plastiques ».
Autre point non négligeable : le portefeuille.
« L’eau du robinet coûte 3€ pour 1 000 litres, soit 0.003 € par litre. L’eau de source vendue en bouteille la moins chère est à 0.12€ le litre. Elle est donc 40 fois plus chère ! Le calcul sur l’année penche amplement en faveur de l’eau du robinet ! ».
Fort de ces éléments, le conseil municipal a donc tranché pour la solution d’une carafe d’eau d’un litre, en Arcopal et sérigraphiée à Chamblay, à proximité de Dole. « Il y a 4300 boîtes aux lettres à Champagnole donc nous en recommanderons, ajoute l’édile. En attendant, 2 000 seront attribués à la ville et 2 000 pour le syndicat du Centre Est. Elles ont été payées par le Syndicat de la Source ». Les carafes seront progressivement offertes aux Champagnolais.
Cette démarche s’inscrit en droite ligne d’une volonté de réduction de déchets, en vue de la future redevance des ordures ménagères qui s’effectuera, à compter de 2024, sur la taille des bacs.