Dole. Grand Dole Rugby : l’éclaircie avant l’orage !

Sur leurs terres, les Lynx sont parvenus à faire douter le leader de la poule (presque) tout au long du match. A l'exception des 9 dernières minutes...

0
590
Le match a débuté sous des conditions dantesques.

C’est un véritable déluge qui s’est abattu dimanche sur le stade de la Pépinière.
Déluge de pluie tout d’abord, mais aussi et surtout déluge de testostérone, d’impacts et de coups fumants… pour ne pas dire fumeux !

Les Lynx entamaient plutôt bien la partie.

Il faut dire que les ballons boueux n’aidaient pas au jeu à la main, encore moins au spectacle, mais les Lynx entamaient plutôt bien la partie, progressant peu à peu, et poussant le plus souvent leurs adversaires à la faute.
Malgré la pénalité inscrite par Marini au terme du premier quart d’heure, le GDR revenait au score et passait devant à la mi-temps grâce à la botte de l’inévitable Bouvier (3-3, 21ème, puis 6-3, 37ème).
Entre-temps, l’expulsion du capitaine visiteur Bois à la demi-heure de jeu, laissait augurer quelques espoirs légitimes pour les rouge et blanc.

Une défense acharnée

Le GDR a jeté toutes ses forces dans la batailles.

Au retour des vestiaires, bien qu’en infériorité numérique, les Nantuatiens accéléraient, mais se heurtaient à une vaillante et rugueuse défense des locaux qui ne rompait pas.
Jusqu’à cette fatidique 71ème minute… où bien servi par Marini, Nadialobo perçait et trouvait la terre promise. La transformation suivait (6-10).
Rageant et frustrant d’être passé si près de l’exploit en ce dimanche où, tout au long de la rencontre, joueurs et météo auront soufflé le chaud et le froid…

Le carton rouge allait faire basculer la rencontre. Du moins l’espérait-on.