Jura. Formapi lance ses formations dans le Jura

Plusieurs diplômes dans les métiers du sport, de l’animation et du tourisme seront proposés dès la rentrée à Dole et Lons-le-Saunier.

0
476
De gauche à droite, Bernard Depierre, Mohamed Mbitel, Michel Brune (président du comité départemental de rugby), Joël Tomakpleconou et Régis Parot (directeur général adjoint de Formapi).

Créé il y a trente ans à Dijon, Formapi est le premier CFA de France dans les formations 100 % en alternance des métiers du sport, de l’animation et du tourisme avec plus de 12 000 personnes déjà formées et 47 sites de formation installés partout en France.

Lundi 3 juin, à l’Hôtel du Parc à Lons-le-Saunier, Formapi a annoncé la création de deux unités de formations dans le Jura. Et ce dès la rentrée prochaine. C’est Bernard Depierre, président-fondateur du centre de formations, qui a annoncé lui-même la bonne nouvelle : « Dès septembre, nous ouvrirons deux branches territoriales de formation, une à Dole et une à Lons en s’appuyant sur deux clubs emblématiques du sport jurassien : le Jura Dolois Football et le Cercle Sportif Lédonien ». Mohamed Mbitel, président du JDF, et Joël Tomakpleconou, président du CSL, étaient d’ailleurs présents pour valider ce partenariat fort avec le CFA dijonnais.

Sur des modalités qui restent encore à définir, les deux clubs serviront de support et de partenaires à Formapi. A Dole, trois diplômes seront proposés dès septembre : le CAP métiers du football, le BPJEPS Activités Physiques pour Tous (APT) et le Titre Professionnel Employé Administratif et d’Accueil (EAA) grâce au CFA Selforme partenaire de Formapi ; à Lons, le BPJEPS Activités Physiques pour Tous et le BPJEPS Basket.

Les prises d’inscriptions seront lancées dans les prochains jours, destinées aux personnes âgées entre 16 et 30 ans via un contrat en apprentissage et grâce à des liens noués avec les employeurs du département, principalement des clubs sportifs.

L’arrivée de Formapi dans le Jura va offrir aux jeunes Jurassiens des solutions de formation et donc d’emploi à court et moyen terme. Et aux clubs jurassiens la possibilité de professionnaliser leur encadrement, tout en accentuant leur modèle de formation et de développement.