Entreprises : créer son site sur internet

Hors du numérique, point de salut ! Mode d'emploi pour y (sur)vivre et s'y développer avec les experts de la Chambre de Métiers de Bourgogne Franche-Comté.

0
1223

Avoir une belle vitrine physique, c’est bien, avoir une belle vitrine sur le net, c’est mieux : à l’heure où tout passe par des écrans petits ou grands, l’importance de disposer d’un site bien fichu n’a jamais été aussi grande. Selon les spécialistes numériques de la Chambre de métiers et d’Artisanat de Bourgogne Franche-Comté, l’essentiel consiste à bien définir ses besoins et à répondre à des questions clés : combien de temps aurais-je pour le créer et le mettre à jour régulièrement ? Quelle est la cible visée ? Ce site peut-il évoluer vers un site marchand ? 

Créer seul son site permet d’économiser 1.000 à 1.500 € environ pour une TPE ou un auto-entrepreneur, cela peut s’effectuer via des plateformes telles que Wix ou Jimdo qui ne permettront cependant pas de personnaliser son site sur mesure. Elles s’avèrent assez simples à utiliser, même pour des personnes peu à l’aise avec l’informatique, mais elles ont aussi de nombreuses limites. Ainsi, Wix ne pourra pas vous proposer de transformer votre site vitrine en site marchand si ce besoin émerge un jour. En outre, les versions gratuites ne vous permettront pas d’optimiser son référencement via du SEO, il vaudra mieux de toutes façons envisager de souscrire une version payante.

Ceci ne vous donnera pas pour autant un droit de propriété sur votre nom de domaine, ce nom précieux sur lequel vous allez construire votre business et développer votre notoriété numérique. Wix et Jimdo restent en effet propriétaires des noms de domaine qu’ils vous louent.

Si vous optez pour un site propriétaire, la Chambre de Métiers conseille de faire réaliser trois devis avec exactement le même cahier des charges.

Les conseillers numériques de la Chambre des Métiers de Bourgogne Franche-Comté insistent sur l’importance de ce nom de domaine, qui s’avère être dans la vie numérique, ce que votre nom commercial ou votre nom de famille signifie dans la vie physique. Si vous n’avez pas acquis les droits sur ce nom, libre à n’importe quelle entreprise d’acheter un jour un nom de domaine proche ou ressemblant.

Le conseil donc : acheter un nom de domaine court et parlant (pas trop de tirets ou de nombres), qui correspond si possible à votre nom commercial et/ou votre activité, et en profiter pour y acquérir les extensions « .fr » et « .com ». Là encore, il s’agit d’éviter qu’une autre entreprise achète un « .fr » alors que vous aviez un « .com » pour créer une regrettable confusion. Être propriétaire de votre nom de domaine aura un coût chaque année (puisqu’on peut l’acheter pour 1, 5 ou encore 10 ans), mais un coût relativement modique : moins de 100€/an souvent.

Ce nom vous donnera aussi de la crédibilité puisqu’il sera unique et fera plus « professionnel » qu’un site Wix ou Jimdo, de même que les adresses mail associées. Dans la plupart des cas, vous pourrez décliner à partir de votre nom de domaine un nombre variable d’adresses mails en découlant, ce qui sur une carte de visite fait toujours meilleure figure qu’une adresse gmail, orange, hotmail, etc. 

D’autres éléments capitaux ne doivent pas être oubliés et feront l’objet d’un prochain reportage.

La rédaction

L’accompagnement Chambre de Métiers

Dans chaque département, un conseiller numérique peut accompagner la création d’un site internet de toute entreprise, même commerciale, agricole, libérale (prestations gratuites pour les artisans). Audit d’un site internet existant, création d’un cahier des charges via des rendez-vous à la carte, ou formation spéciale de 4 jours : de nombreuses formules sont proposées.

Contact : www.artisanat-bfc.fr