Jura. Cet été, Pasteur fête Marcou dans ses maisons jurassiennes

0
272
Pasteur et sa famille à Arbois en 1892. Reproduction Philippe Bruniaux.

Jules Marcou (1824-1898) est né à Salins-les-Bains et mort à Cambridge (Massachusetts) après une riche carrière de géologue (géologue voyageur au Muséum d’Histoire Naturelle puis à l’Université d’Harvard). Ami fidèle de Louis Pasteur au Collège Royal de Besançon, il s’installe à Cambridge, crée la Library, se fait reconnaître pour ses compétences de géologue de terrain, accompagne la Mission Whipple qui définit le trajet de la Pacific Railway pour relier l’Est à l’Ouest. Il découvre dans les Montagnes Rocheuses les terrains jurassiques et dresse notamment la première carte géologique des États-Unis puis une carte géologique du monde.
Marcou contribue à imposer le terme « jurassique » et se trouve à l’origine d’un écho inattendu autour de son Jura natal dans le monde entier.
En hommage au bicentenaire de la naissance, conférences grand public, ateliers, spectacles seront à l’affiche à Salins, à Dole et à Arbois !

Du 1er juillet au 30 octobre : expositions dossiers sur Jules Marcou dans les maisons de Dole et d’Arbois

A partir du pastel réalisé par le jeune Pasteur visible à la maison natale à la météorite d’Ornans récupéré par le biais de Courbet, découvrez un ami fidèle de Pasteur et en même temps un géologue de renom des Etats-Unis
Exposition accessible avec le billet d’entrée au musée.

Exposition Du Savant au chercheur figures de sciences à la maison natale de Dole

Exposition crée par le Pôle Culture de l’Université de Bourgogne dans le cadre des mois art-science « Pasteur de sciences » du 1er juillet 2024 à novembre 2025.
Comment la figure scientifique a-t-elle évolué depuis le XIXème siècle ? Avant les caricatures de Louis Pasteur parues dans la presse, le savant apparaît dans la littérature puis dans la science-fiction. Expérimentant les limites de la vie humaine, il devient dans Faust, Frankenstein ou Dr Jekyll et Mr Hyde, un être maudit. Avec les biopics et la culture populaire contemporaine, son visage change et il s’humanise, jusqu’à parfois incarner l’humour. Mais qu’en est-il des véritables chercheurs aujourd’hui ? Comment se perçoivent-ils ? Quel rôle jouent-t-ils ? Cette exposition vous invite à découvrir les différents visages des scientifiques.
Exposition accessible avec le billet d’entrée au musée.

Du 8 juillet au 16 août 2024, maisons de Dole et d’Arbois : ateliers scientifiques famille

Pour les petits curieux, les maisons de Louis Pasteur proposent différents ateliers révélant les mystères du monde qui nous entoure… Police scientifique, ADN, détective du goût, messages secrets ADN, jeux d’eau des activités ludiques qui plairont à toute la famille.
Les ateliers famille sont accessibles à partir de 6 ans sur réservation, la présence d’un adulte est obligatoire. Le nombre de personnes par atelier est limité !
Réservation au 03 84 72 20 61 (Dole) ou au 03 84 66 11 72 (Arbois) ou par mail à maisondole@terredelouispasteur.fr ou maisonarbois@terredelouispasteur.fr
Tarif 7€.
Réservation à partir du 17 juin !

11 juillet 2024 de 16h à 23h Arbois maison de Louis Pasteur et parc maison Vercel : retour de la météorite d’Ornans à Arbois

La maison de Louis Pasteur accueille exceptionnellement la météorite d’Ornans appelée aussi météorite de Lavaux, tombée dans notre région le 11 juillet 1868, récupérée par Courbet sur ordre de Jules Marcou, l’un des meilleurs amis de Pasteur dont nous fêtons le bicentenaire en 2024, et intégrée aux collections du Muséum national d’histoire Naturelle.
Cette météorite est un véritable trésor national.
Elle sert de référence pour nommer les chondrites. Les chondrites sont considérées comme les premiers éléments à partir desquels sont formées les planètes. Les scientifiques recherchent en elles les briques du vivant, c’est-à-dire les molécules constitutives de la vie qui ont pu être fabriquées dans l’espace et délivrées sur la Terre primitive par des chutes de météorites.
La météorite sera visible dans le laboratoire de Louis Pasteur d’Arbois jusqu’au 31 octobre 2024 et les visiteurs pourront découvrir cette roche, l’une des plus anciennes du système solaire. Les visiteurs pourront également toucher un morceau du sol de la Lune, décroché tout exprès pour l’occasion…