En 2023, que s’est-il passé à Champagnole ?

La cérémonie des vœux à la population et aux associations a été l’occasion de revenir sur les réalisations menées par la municipalité et d’annoncer celles à venir.

0
1100
Guy Saillard était entouré de ses collègues élus.

Des investissements ont été menés dans les rues Foch, Berthod. Une piste de pumptrack a été aménagée. Une partie des chalets des jardins familiaux ont déjà été remplacés (le restant sera fait cette année), tout comme le toit de la bibliothèque. La gare du tram a été entretenue. Des investissements ont également été réalisés en matière d’économie d’énergie. Un réservoir a été mis en place : l’eau servira à arroser les massifs. Des ruches pour abeilles sauvages ont été installées. « Elles ont été immédiatement colonisées, on va en remettre ! » Des arbres ont été plantés pour ramener de la fraîcheur, il y en aura d’autres ; des légumes aussi qui ont ravi la population.

« La construction de la halle est décalée à 2024. Nous avons eu des problèmes administratifs assez conséquents, regrette l’élu. Le permis de construire n’a pu être signé que mi-décembre. On a perdu un an. »

Guy Saillard, maire de Champagnole.

 

Quels projets en 2024 ?

 

Le budget 2024 est maîtrisé. Champagnole a une dette de 7 millions d’euros. « Si nous n’investissons pas, nous pouvons la ramener à zéro en quatre à cinq ans donc c’est un bon critère », souligne le maire, Guy Saillard. L’emprunt sera limité à un million d’euros (au lieu des 500 000 traditionnels, la construction de la halle ayant été décalée). Le coût de sa construction avoisinera le million d’euros hors taxe.

300 000 euros ont été votés pour la réfection de la rue Leclerc. Une nouvelle tranche de vidéosurveillance est programmée. La Cité Javel sera rénovée. « Il y en a pour 1 million d’euros. Nous ferons ces travaux si nous avons les subventions pour ce projet et celui de la halle, sinon nous décalerons son démarrage. » Plusieurs associations oeuvrant dans le social veulent s’installer ici.

C’est signé. 80 lampadaires de rue vont être remplacés par des leds. Et la mairie va continuer aussi ces remplacements dans les bâtiments. « Nous allons réaliser un audit plus précis sur les huit bâtiments les plus énergivores. L’Oppidum est le plus énergivore », a annoncé le maire, Guy Saillard.

100 000 euros sont prévus pour améliorer le réseau d’eau. La balayeuse doit également être changée (250 000 euros). Ce qui fait un budget d’investissement de quelque 3,5 millions d’euros et de fonctionnement de 9 millions environ.

« Les taux ne bougent pas depuis 2006, rappelle Guy Saillard. La taxe d’ordures ménagères n’apparaîtra plus sur l’impôt foncier. C’est le Sictom qui va facturer aux propriétaires. Globalement, la somme sera à peu près la même. »

« Certains m’ont demandé de laisser l’éclairage public plus longtemps que 21 h 30. Avant de dire oui, je veux savoir combien ça coûte. »

Les élus s’étaient mobilisés en nombre pour la cérémonie des voeux à Champagnole.

Le sport, point fort !

 

Des travaux sont prévus au Dojo (vestiaires), aux Louataux (tribune couverte) (et au Rex pour la culture : fond de scène et équipement scénique). « Le club de foot caracole en tête de championnat régional 1. S’il monte, on soutiendra », envisage d’ores et déjà le maire, Guy Saillard.

Il rappelle qu’il avait annoncé il y a quelques années une nouvelle salle aux Louataux. « Le projet a été mis en stand by vu les budgets annoncés. Nous avons beaucoup d’installations sportives à Champagnole. Si nous faisons une salle neuve, il y aura toujours trois salles vieilles. Nous allons déjà faire des dossiers de réhabilitation de nos salles. Je vais faire faire un audit sur ces trois salles. »

Le 17 août prochain, Champagnole sera ville étape du Tour de France féminin. « J’ai postulé en 2022. Clément Pernot a appuyé auprès de Christian Prudhomme et Marion Rousse. » Le départ se fera de l’Oppidum. « Chacun pourra venir à la rencontre des championnes. » Ce sera l’avant-dernière étape vers le Grand Bornand. Un grand écran la retransmettra.

 

Entreprises : de beaux projets

 

« Sublimétal va être inaugurée sur la zone André Schwarzmann. L’ambition du chef d’entreprise est d’en faire un pôle luxe », annonce le président de la communauté de communes, Clément Pernot.

Une extension de la SAS Thevenin est aussi prévue. « A un moment, elle aurait pu être fermée. L’extension des moteurs électriques se fait sur Champagnole. C’est une chance ! »

Il y a aussi l’installation de l’entreprise de salaisons proche de l’abattoir par le groupe Chazal et la construction de l’unité de pellets de l’entreprise Chauvin.

« Côté commerces, nous avons racheté l’ancienne entreprise Thevenin et La Manufacture devrait connaître un développement prochain. » Comme derrière l’espace Mont Rivel et en face du Leclerc.

Quant au laboratoire d’analyses médicales, il va se déplacer dans la maison de santé. « Sur la partie logements, il y aura aussi une évolution notoire. »

Clément Pernot, président de la communauté de communes.

 

8 000

 

C’est le nombre de Champagnolais en 2023. L’année précédente, il y en avait 8 040. « Depuis quelques années, la population augmente », souligne le maire, Guy Saillard, qui ne comprend pas pourquoi cette fois les chiffres baissent puisqu’il y a eu plus de naissances, moins de décès, moins d’appartements vides et plus de permis de construire. « En 2025, il y aura un grand recensement donc on saura exactement combien on est ! »