Dole : la péniche de la famille Vincent retrouve le canal

Après avoir passé une partie de l'hiver en Haute-Saône pour se refaire une santé, la péniche Spera a retrouvé son emplacement dans la cité Pasteur. Une satisfaction pour la famille Vincent qui compte bien ouvrir de nouveau un bar d'ici juin.

0
51
Au premier plan, Sylviane et José Vincent épaulés par Julien et Adrien

A Dole, la péniche Spera est entrée dans le paysage à tel point que son absence pendant quelques mois avait fait réagir de nombreux dolois soucieux de la voir retrouver son port d’attache.

Quelques semaines d’absence

Après une longue procédure judiciaire pour reprendre la main sur leur bateau acheté en 2015, Sylviane et José Vincent ne l’avaient pas retrouvé en bon état à la suite d’une location malheureuse. « Le locataire qui gérait le bar avait fait plusieurs modifications sur la péniche qui n’étaient pas conformes avec les normes ERP (Etablissements Recevant du Public) comme sur les tableaux électriques par exemple » explique le couple qui décide de faire expertiser le Spera. En décembre c’était l’heure du départ, la péniche quittait alors Dole pour rejoindre la Haute-Saône à la vitesse de croisière « 6kms sur les canaux et jusqu’à 14kms sur la Saône, vent dans le dos » précise Sylviane Vincent. Une fois sur place, la coque a été mise sur cale afin de mesurer son épaisseur, conclusion de l’expertise la péniche est saine « il n’y avait rien de trop alarmant. »

Nouveau départ

C’est depuis quelques jours que la péniche a repris place sur le port avenue de Lahr, le couple Vincent est bien décidé à redémarrer rapidement une activité. Avant cela le travail ne manque pas : menuiserie, peinture et bien d’autres tâches restent à faire. Sylviane et José Vincent peuvent compter sur leur fils Lucien, menuisier de métier et leur gendre Adrien, soudeur. A eux quatre et en bonne compagnie de leur chien, ils redonnent au Spera tout son éclat.  « Il fallait agir vite, la location d’un lieu comme celui-ci représente 8000 euros par an » explique le couple qui espère à l’issue des travaux recevoir l’aval de la commission de sécurité.

Pour ce nouveau bar, Sylviane et José Vincent comptent recruter une équipe, avec un directeur « ce sera un bar où règnera la bonne humeur, il y aura des groupes qui viendront se produire et côté dégustation, des planches de produits régionaux et des glaces » conclut le couple qui espère acceuillir ses premiers clients au mois de juin.