Des travaux à la station d’épuration

Pour protéger l’environnement et maintenir la bonne qualité du traitement des eaux usées, Suez a remplacé le dispositif d’aération.

0
63
es travaux ont été assurés par des agents Suez, accompagnés de deux entreprises sous-traitantes dont des plongeurs spécialisés.

Suez est le délégatoire de la Communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura. Son intervention mi-octobre a consisté à remplacer « les poumons » de la station d’épuration de Champagnole. Grâce à l’air sous pression injecté au fond du bassin d’aération par les diffuseurs d’air, les bactéries naturellement présentes dans les eaux grossissent en « mangeant » les matières dissoutes dans l’eau. Ces bactéries forment alors des boues.
Ce sont dans ce bassin d’aération que les équipes Suez ont réalisé des travaux, qui s’articulent autour de trois étapes. D’abord le levage des rampes de diffuseurs. Celles-ci ont été soulevées par une grue puis déposées au sol, des plongeurs professionnels accompagnant l’opération. Puis le remplacement des 430 diffuseurs d’air des bassins, un par un. Ensuite, la remise en place des rampes.

L’intervention de plongeurs spécialisés

Les travaux ont été assurés par des agents Suez, accompagnés de deux entreprises sous-traitantes dont des plongeurs spécialisés. Pendant toute l’intervention, la station d’épuration a continué à recevoir et à épurer les eaux usées.
Pour rappel, les eaux usées de Champagnole et de cinq communes avoisinantes – Sapois, Cize, Ney, Equevillon et Saint-Germain-en-Montagne – sont collectées et acheminées vers la station d’épuration de Champagnole. Elle traite en moyenne 2 800 m3 d’eaux usées par jour, ainsi dépolluées avant d’être rejetées dans l’Ain.