Danielle Brulebois : retour sur la première année du second mandat de notre Députée du Jura

0
360

Information de la Députée

A l’Assemblée nationale :

Danielle Brulebois arrive en tête des élus de Franche-Comté en termes d’assiduité, de semaines d’activités, comme de présences en commission, d’interventions ou encore d’amendements déposés et adoptés. C’est ce que nous pouvons constater sur le site nosdeputes.fr (https://www.nosdeputes.fr/), observatoire qui recense toute l’activité des parlementaires, comme l’analysait récemment Jérémy Chevreuil journaliste de FR3 : « La doyenne est la plus active. »

➡️ Danielle Brulebois, quel bilan tirez-vous de cette première année très dense dans l’hémicycle alors que les débats y ont été souvent houleux ?

Je m’attache à être très présente à l’Assemblée nationale, je travaille beaucoup sur les textes de loi, mais vous avez raison ce mandat qui commence ne ressemble pas aux autres. Cependant, malgré le tumulte, nous avons réussi à adopter des lois essentielles pour les Français : pour préserver le pouvoir d’achat avec de nombreuses aides pour les plus modestes (en 2023, la suppression de la taxe d’habitation et de la redevance télé représente en moyenne un gain de 700 € pour les foyers jurassiens) pour soutenir nos entreprises, défendre nos emplois industriels et agricoles face à l’inflation et à la hausse du prix de l’énergie (le taux de chômage est descendu à 4,9 % dans notre circonscription), pour améliorer l’accès aux soins, redonner des moyens à nos forces de l’ordre (9 postes de policiers supplémentaires à Lons-le-Saunier), pour renforcer notre justice et nos armées.

Depuis un an, j’ai aussi déposé plusieurs propositions de loi qui seront examinées à l’automne prochain en séance publique, l’une pour lutter contre les abus du marché de l’assurance affinitaire, l’autre pour renforcer la sécurité des utilisateurs de trottinettes électriques, une autre encore… Elles correspondent à des réalités et des besoins qui me sont remontés du terrain dans le Jura.

➡️ Justement à propos de terrain on vous voit souvent, avez-vous encore du temps pour arpenter votre circonscription ?

Oui, ce que j’aime c’est être sur le terrain au plus proche de mes Concitoyens et comme je m’y suis engagée j’ai à cœur de faire réussir les projets de ma circonscription.

Je me suis rendue à la rencontre de nombreux Élus afin de les accompagner et de les soutenir dans leurs projets de construction et de rénovation de leurs équipements. Cette année c’est plus de 21 M € d’aides à l’investissement, une enveloppe de 6,3 M € de fonds vert pour accélérer la transition écologique et 6,8 M € de l’ANAH que nous aurons versés au Jura, autant de travaux pour nos artisans et entreprises locales.

Je suis également présente, aux côtés des associations et de leurs bénévoles, autant que le permet mon agenda, car le tissu associatif jurassien est un bien précieux dont je soutiens l’activité. Je me suis rendue au sein d’entreprises Jurassiennes afin d’apporter mon soutien face aux problématiques liées aux difficultés d’approvisionnement, mais également pour soutenir les projets de développement, de modernisation et ceux tournés vers la croissante verte. J’ai alerté le gouvernement sur les inquiétudes des artisans jurassiens, que j’ai ainsi pu rassurer avec les engagements du gouvernement sur une grande partie de leurs doléances.

Je défends aussi notre agriculture et notre viticulture, chaque fois que c’est nécessaire, ce fut le cas pour l’assurance récolte et l’épargne de précaution ou le plan loup.

Pleinement mobilisée auprès du Ministre de l’Intérieur suite aux feux de forêts qu’a subi la Petite Montagne au cours de l’été 2022, je n’ai rien lâché jusqu’à ce que les 163 agriculteurs ayant prêté main forte aux Pompiers soient indemnisés. Aussi, chacun d’eux a perçu une indemnité de 1 000 euros pour leurs actions sans lesquelles ces terribles incendies auraient pu avoir des conséquences dramatiques. Notre service départemental d’incendie et de secours a reçu une aide de 632 400 € pour renforcer nos moyens de lutte contre les feux de forêt.

➡️ Quels sont les enjeux pour le Jura en cette rentrée ?

Le sujet d’actualité, c’est bien sûr la rentrée des classes et je me suis assurée que tout se passait bien aux côtés de monsieur l’inspecteur d’académie. La rentrée a été sereine, avec des moyens qui ont été importants pour le Jura, qui n’avait pas connu depuis longtemps une moyenne de 21 élèves par classe en primaire. Nos écoles ont des besoins de rénovation énergétique énormes et je veillerai à ce que le fonds vert soit mobilisé.

Je suis aussi très attentive à l’accès aux soins et à la situation de l’hôpital de Lons-le-Saunier. Nous avons inauguré le Nouveau Centre de dialyse et le Ségur de la Sante (33 M €) a permis de réaliser des travaux importants. Cependant, les équipes soignantes qui font un travail admirable méritent mieux et il est temps qu’un véritable projet médical émerge pour donner le feu vert à la construction d’un hôpital neuf.

La santé est au cœur des préoccupations jurassiennes, c’est pourquoi je me suis portée en faveur de la suppression du numerus clausus, aujourd’hui 2 000 médecins de plus sont formés chaque année. Dans cette continuité, j’ai fait adopter un amendement, qui donne la priorité aux besoins de santé des territoires sur le nombre de places en université.

Le sujet de la Petite Enfance, des places en crèches et de l’attractivité des métiers est aussi un dossier urgent avec la création de places et la revalorisation des métiers qui comme ceux de la dépendance ne sont pas suffisamment reconnus et rémunérés.

Il y a encore beaucoup à faire, vous le voyez et la rentrée parlementaire s’annonce dense et studieuse !

Mais notre beau département est exceptionnel, nous pouvons en être très fiers et c’est un honneur et un plaisir que de m’être engagée à le représenter !