Clairvaux-les-Lacs. Bilan et perspectives pour l’AAPPMA Ain-Pays des Lacs

0
382
"Contrôle ne veut pas dire répression", pour les quatre gardes particuliers de l'AAPPMA Ain-Pays des Lacs. Photo P. Négri

Samedi 13 janvier, les membres du Bureau de l’association agréée pour la Pêche et la protection des milieu aquatiques (AAPPMA) Ain-Pays des Lacs se sont réunis dans leurs locaux. L’occasion pour eux de faire le bilan, de parler de l’avenir mais aussi de remercier leurs gardes particuliers, présents pour l’occasion. Patrice Schoutith, Loïck Berthoud, Antoine Grabowski et Alex Cattenot se répartissent la surveillance des lots de l’AAPPMA.
Les quatre gardes sont unanimes pour dire que leur mission est principalement de la veille environnementale, de la sensibilisation et de l’information. « Nous ne voulons pas faire du répressif à tout prix. Nous voulons sensibiliser les pêcheurs, notamment les jeunes, à l’importance de la préservation des milieux ».

AG le dimanche 25 février

En 2023, 690 pêcheurs ont été contrôlés, dont 455 sur la retenue de Vouglans. Les autres contrôles se répartissent sur les autres lots, rivières et lacs. Serge David a tenu à préciser concernant ces contrôles : « Seuls nos gardes particuliers et les agents de l’Etat chargés de fonctions de police, peuvent contrôler la pêche sur le domaine public fluvial et sur tous les  autres  lots. Le code de l’Environnement ne donne pas pouvoir aux employés de la fédération départementale. Ceux-ci ne peuvent intervenir sur les lots privés d’une AAPPMA, sous réserve d’avoir passé une convention avec l’AAPPMA concernée. Ce qui n’a pas été le cas, la fédération ayant refusé la convention que nous leur avons proposée ».
L’assemblée générale de Ain-Pays des Lacs aura lieu dimanche 25 février, à 9h30 à la salle des fêtes de Clairvaux-les-Lacs. D’ores et déjà, l’association prévoit un concours de pêche en float-tube qui aura lieu à la Saisse le 23 juin.

Contact : site internet : pecheurs-ainpaysdeslacs.com