Avec l’arrivée de l’automne, la reprise épidémique accélère

0
121

L’épidémie de COVID-19 enregistre une forte hausse ces 7 derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté, où l’arrivée de l’automne doit inciter chacun à s’engager activement dans la lutte contre le virus.
Avec près de 370 cas pour 100 000 habitants, l’incidence de l’épidémie en population générale augmente de plus de 50% par rapport à la période précédente en Bourgogne-Franche-Comté. Le Territoire de Belfort, la Haute-Saône et le Doubs affichent même des taux supérieurs à 400 cas pour 100 000 habitants, au-dessus de la moyenne nationale (environ 300 cas pour 100 000 habitants).
Le taux de positivité des tests, proche de 25%, témoigne également de l’accélération de la circulation virale dans la région.

Les réflexes de prévention

L’arrivée de l’automne, les températures plus froides, la reprise des activités en intérieur doivent nous inciter à recourir à tous les réflexes de prévention acquis depuis le début de l’épidémie : se laver les mains le plus souvent possible, porter le masque lorsqu’il y a du monde et en présence de personnes fragiles, aérer régulièrement les espaces clos, s’isoler au moindre signe évocateur, faire un test, et rester isolé en attendant les résultats…
L’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle également qu’il n’est pas trop tard pour se faire vacciner auprès de son professionnel de santé de proximité (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme…)
« Les plus de 60 ans, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées ou à risque de forme grave de Covid-19, ou vivant dans l’entourage d’une personne fragile, les professionnels de santé ou salariés du secteur de la santé et du médico-social, sont invités à faire leur rappel vaccinal, sans attendre » souligne l’ARS.
Depuis le début de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté, 6 756 personnes sont décédées en établissements de santé des suites d’une forme sévère de la maladie ; 2 513 en établissements médico-sociaux.