Au cabinet Torandell, on travaille sur un monde nouveau

L’équipe a retrouvé récemment ses clients et partenaires et parlé du nouveau modèle économique qui se met en place. Leur centre d’intérêt commun ? Les innovations.

0
577

L’an prochain, le cabinet Torandell, gestionnaire en patrimoine, fêtera ses trente ans. Depuis 1994, Loïc Torandell et son équipe organisent chaque année un rendez-vous annuel avec leurs clients et partenaires, à l’occasion duquel différents ateliers pour se tenir au fait de l’actualité sont organisés. Depuis 2022, cette rencontre a lieu dans leurs nouveaux locaux rue du Stade à Lons-le-Saunier, ce qui facilite grandement l’organisation et la convivialité de l’événement.

Le passionné a tenu à faire partager aux lecteurs d’Hebdo39 l’essentiel des échanges tenus à l’occasion du moment fort de cette année 2023. « Lors d’une première partie, nous avons fait le point sur l’état du monde économique, répète-t-il. Nous partons de 2020 car nous avons le sentiment qu’un nouveau monde s’est créé. Nous suivons l’innovation, la technologie… »

Le professionnel observe aussi évidemment l’actualité financière. « Le financement bancaire qui a été révisé a un impact significatif. Aujourd’hui, un dossier sur deux ne va pas au bout, les gens restent locataires ou ils réduisent la taille de leurs projets. » Comme bien des spécialistes, Loïc Torandell pense que le pays est au bout de sa hausse des taux d’intérêt « car nous grignotons nos économies ! Je ne suis pas très optimisme pour 2024. Les entreprises n’arrivent pas à se financer et c’est le sujet qui nous intéresse ». La France va vers une crise de liquidités, ce qui est plus grave que la récession. « Un modèle se met en place pour au moins les dix prochaines années. »

 

Nouvelles technologies, santé, environnement…

 

C’est ce nouveau cycle économique que ses experts ont abordé. « Il faut être plus réactif, plus flexible et ne pas hésiter à se réorienter », constate le Jurassien. Son travail est de former ses clients à choisir les bonnes opérations. Nouvelles technologies, santé, environnement… sont autant de sujets auxquels il faut s’intéresser. Pour lui, dans les dix ans à venir, il sera plus facile d’assurer la santé car on pourra prévoir les nouvelles maladies et les anticiper que l’environnement. « Comment on va se protéger, voir venir les aléas climatiques… Ce sont les sujets des vingt prochaines années. »

La rénovation urbaine est un autre enjeu. « Il faut remettre le parc aux normes, travailler sur l’électrique, le solaire… » L’objectif d’un conseiller en patrimoine « est de sentir dans quel sens le vent va tourner, aller chercher les nouveaux pans d’innovation ».

Loïc Torandell regarde plus du côté de la France, l’Europe, l’Inde, le Japon et les Etats-Unis. « La Chine, on n’y va plus. » Depuis trois/quatre ans, ses clients ont envie d’investir dans des solutions qui leur ressemblent. Ne leur parlez pas de livret A ou CAT. Ils ne savent pas où va l’argent. Eux préfèrent investir dans l’avenir.