Un nouveau visage se dessine pour l’espace Delort

0
564

Depuis début septembre, les travaux de transformation de l’ancienne gendarmerie en un nouvel espace sont en cours. Cette initiative, fruit d’une collaboration entre la municipalité, le cabinet d’architecture Reichardt-Ferreux, quelques contributeurs arboisiens présents aux ateliers participatifs et les services techniques, a été confiée à l’entreprise arboisienne d’Emmanuel Bailly.

L’Espace Delort, d’une superficie de 1075 m², se déclinera en deux zones distinctes. Le long de l’avenue du même nom, un jardin paysagé viendra apporter une touche de verdure au paysage urbain. À l’arrière, un parking de 400 m² prendra place, offrant dix emplacements dont un réservé aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

Un espace de détente à proximité du centre-ville

Le jardin, quant à lui, se veut un espace de détente à proximité du centre-ville. Il accueillera des arbres de différentes hauteurs, des arbustes et des vivaces sélectionnés pour leur robustesse et leur floraison échelonnée tout au long de l’année. Des bancs et chaises ancrés au sol offriront aux visiteurs un endroit propice à la relaxation. Une place spéciale sera réservée à la rose Louis Pasteur, dont une quarantaine de pieds borderont trois côtés de l’espace.

Crédit photo d’illustration cabinet Maillot et Toussaint Dijon.

L’entretien des massifs sera pris en charge par l’entreprise Emmanuel Bailly, garantissant une pérennité à cet ilot de verdure en plein cœur de la ville. Les personnes à mobilité réduite auront un accès direct entre  le jardin et le parking.

Sur le plan financier, le coût des travaux s’élève à 503 930 € HT. Ce projet bénéficie de subventions de l’État (105 000 €), du département (91 712 €) et de la région dans le cadre du contrat de ruralité (170 000 €). Le reste à charge pour la ville s’élève à 137 218 €.
Les travaux devraient s’achever courant décembre.