“Agir pour une industrie d’avenir ”

Une semaine de l’industrie pour se rencontrer.

0
187
Visite d'Actémium à Moirans en compagnie de Caroline Poullain sous-préfète et Grégoire Long maire de la ville.

Du 21 au 27 novembre 2022, les entreprises industrielles, les écoles et les centres de formation ont ouvert leurs portes pour faire découvrir leurs métiers.
Ce peut être la recherche d’informations sur les formations, l’envie de découvrir un futur métier ou de rencontrer les acteurs de ce secteur résolument tourné vers l’avenir ?
L’idée de cette semaine de l’industrie est de réveiller des vocations, savoir que ces métiers existent simplement et comprendre que l’industrie propose des bonnes conditions, de bons salaires. Placée sous le signe de la rencontre, cette nouvelle édition contribue à créer des passerelles entre le monde professionnel et l’enseignement, et à lutter contre les clichés perdurant sur l’industrie et ses métiers, avec des événements ludiques et pédagogiques organisés sur l’ensemble du territoire national (job dating, visites d’entreprises et d’établissements de formation, webinaires…).
Enfin, c’est aussi l’occasion de mettre l’accent sur les initiatives visant à renforcer la mixité des métiers et promouvoir les opportunités de carrière auprès des jeunes filles.

Quelques visites d’entreprises sur Moirans-en-Montagne…

Ainsi sur ce secteur, ont été organisées les visites de la société Purelab le jeudi 24 novembre pour des demandeurs d’emploi. Cette entreprise est spécialisée dans la fabrication de pièces, consommables et d’assemblage de systèmes plastiques pour le secteur médical, dont les demandes sur certains composants ont explosé durant le Covid. Et le vendredi 25 ce fut la visite de l’entreprise Berry  Emballages par des demandeurs d’emploi et la mission locale. L’entreprise Actémium accueillait elle trois classes de 4ème en présence de Caroline Poullain sous-préfète de l’arrondissement et Grégoire Long maire de la ville. Cette entreprise est spécialisée dans l’étude, la conception, la réalisation et l’installation de systèmes automatisés axés sur la manipulation de pièces à l’aide de robots 6 axes. D’ailleurs Nicolas Bourcier, gérant de l’entreprise Actémium précisait que « les profils recherchés ne sont pas forcément des ingénieurs, la plupart des personnes employées ont un BAC pro, BAC +2, BTS, DUT. Ce qui compte, c’est la motivation et l’envie pour percer dans ces métiers passionnants ».