Jura. Clément Pernot prône la collaboration entre les communes et le département

Jeudi 18 dernier, Clément Pernot a présenté ses vœux aux maires à l'Hôtel du département. En s'appuyant sur plusieurs exemples concrets, ce dernier a tenu à mettre en avant l'importance selon lui d'une co-construction entre les collectivités et le département et de partager les coûts.

0
463
Clément Pernot a également partagé sa satisfaction et constaté une certaine notoriété du Jura lors de ses déplacements parisiens

Depuis son accession à la présidence du département en 2015, Clément Pernot a toujours cultivé un certain franc-parler dans ses discours. Ce jeudi 18 janvier, pour formuler ses vœux aux maires jurassiens, il en a une nouvelle fois fait l’illustration.

Total soutien au maire d’Eclans-Nenon

Pour introduire son discours, Clément Pernot a tenu à rappeler son soutien et sa solidarité envers Gabriel Bremond. Pour rappel, le maire d’Eclans-Nenon avait été victime de tags homophobes inscrits dans sa commune les nuits des 24 et 31 décembre 2023. « Quand on agresse un élu, on agresse la République ! » affirmait-il en présence du Préfet du Jura, Serge Castel et des représentants des forces de l’ordre.

Redéfinir le cadre des collaborations

Le président l’a indiqué tout au long de son discours, « le maître mot c’est la co-construction, » celle d’un bloc comprenant : communes, communauté de communes et département.

Grande Saline de Salins : « on devait s’impliquer dans cette affaire »

Il s’appuie sur un exemple récent : « Regardez ce qu’on a fait pour la grande Saline, le maire de Salins-les-Bains, Michel Cètre est venu me voir, on s’est posés la question de l’investissement et il était évident qu’il devait être partagé avec un nouveau schéma de gestion en syndicat mixte. »

 

Aéroport de Dole-Jura : « le fonctionnement est à la charge unique des Jurassiens »

Sur le sujet de l’aéroport et de son entretien, Clément Pernot déplore que seul le Conseil départemental met la main à la poche. « Une vraie question va se poser : est-ce que l’on continue avec cet équipement ou pas ? La piste va devoir être rénovée avec un investissement important. En 2007, l’État avait interrogé les régions afin de savoir si elles étaient favorables à reprendre la gestion des aéroports, toutes quasiment avaient dit oui, sauf la Franche-Comté à l’époque ! Il se trouve que depuis la majorité régionale n’a guère évolué et c’est toujours le département qui supporte le fonctionnement du site. » 

Enfance, sport et culture

« Nous allons continuer en 2024 à investir massivement pour l’enfance, avec d’abord l’accueil des villages d’enfants. » Pour venir en aide à certains jeunes en situation difficile, le département a lancé un appel à projet en 2023 pour deux sites dans le département auquel la fondation action enfance a répondu. Cela semble en bonne voie à Lons, cependant « Il faudra trouver des solutions à Dole. » 

Sur la rénovation des collèges, Clément Pernot a rappelé sa volonté de continuer sur le chemin des rénovations et pointe certains établissements : Le collège des Rousses, Mont-sous-Vaudrey, Nozeroy, Saint-Amour ou encore ceux du secteur de Tavaux-Damparis.

Clément Pernot a adressé ses remerciements au monde du sport et ses bénévoles, il indique que le département continuera à être à leurs côtés avec un budget de 2 millions d’euros pour financer la rénovation ou la construction d’équipements. Pour la vie culturelle, l’enveloppe sera, elle aussi, de 2 millions d’euros cette année.
« Je souhaite que l’on reste des partenaires majeurs de structures comme « Les scènes du Jura » et diverses manifestations. »