Vente d’un tènement lédonien à Juratoys : Philippe Prost réagit

Le président de Terre d’Emeraude Communauté constate avec ses collègues un manque de communication de la Ville de Lons-le-Saunier.

0
2573
"Nous respectons pleinement les entreprises et ne commentons pas leur stratégie", répond Philippe Prost.

Comment le territoire vit l’annonce du déménagement de Juratoys d’Orgelet à Lons-le-Saunier ?

Terre d’Emeraude Communauté compte plus de 2 000 entreprises (de la TPE aux filiales de groupes internationaux). L’industrie représente 47 % de nos emplois et reste notre priorité avec le tourisme et l’agriculture. A ce titre, nous respectons pleinement les entreprises et ne commentons pas leur stratégie. L’expérience nous a appris que rien n’est jamais tout à fait définitif ni écrit.

Le conseiller régional Willy Bourgeois a indiqué que les communes d’Orgelet et Moirans-en-Montagne sont très sollicitées en foncier et qu’il ne faut pas s’inquiéter. Partagez-vous ce constat ?

C’est une façon bien légère de se donner bonne conscience… Nous sommes partenaires avec la Ville de Lons au sein du Pays Lédonien et le constat que nous faisons, c’est un manque évident de communication.
C’est vrai que nous ne sommes qu’un territoire rural, mais une ruralité dynamique et attractive qui se prend en main mais considère néanmoins la solidarité comme vertu cardinale.

Lons avait mal vécu le départ de Scabois à Dole. Le Maire Jean-Yves Ravier dit que le Président d’Ecla vous a contacté et que lui-même a informé le maire d’Orgelet. L’opposition a regretté que la mairie « permette une délocalisation d’une entreprise de Terre d’Émeraude Communauté ». Dans quel état d’esprit sont les élus de votre territoire ?

Aucun élu ne m’a contacté ni de près ni de loin. En outre, il serait intéressant de connaître les entreprises qui étaient intéressées par le tènement de l’ancien collège de Lons pour vérifier que l’option du rapatriement de Juratoys était celle qui s’imposait.
Vu de Terre d’Emeraude, force est de constater que l’opposition du conseil municipal de Lons est bien plus sensible et solidaire de notre territoire rural.
Terre d’Émeraude Communauté avance dans sa vision du territoire et sa stratégie pour y parvenir et le reste n’est pas notre affaire.

ENCADRE
Lons cède son tènement de Montciel

La Ville de Lons-le-Saunier est actuellement propriétaire d’un terrain d’une superficie de 8 645 m2 situé au 2, avenue de Montciel. La société Juratoys est entrée en négociation avec la Ville en vue d’acquérir environ 7 000 m2 de ce foncier disponible. Juratoys a pour projet de réaliser sur le bien un programme de construction comprenant notamment des bureaux et les locaux annexes destinés à l’accueil des salariés et de ses partenaires commerciaux et de service, ainsi que les infrastructures de stationnement et de circulation nécessaire.
Le conseil municipal a décidé la cession du foncier au prix de 90 € HT par m2. La vente devra être conclue avant la fin de l’année, avec engagement par la société de réaliser un projet avant le 31 décembre 2025, faute de quoi les parcelles seront rétrocédées à la commune au prix convenu lors de l’acquisition par la société Juratoys.
Les membres des deux groupes d’opposition ont voté contre ce projet.
L’entreprise Juratoys, interrogée, a indiqué qu’elle n’avait pas de commentaires à faire sur ce sujet pour le moment.

CITATION

« La seule bonne nouvelle apportée par cette délibération est que Juratoys va payer une belle fouille archéologique sur ce tènement. On savait depuis le XIXe siècle que ce site contient une nécropole gallo-romaine. Les sondages de 2019 ont découvert les traces d’un immense bâtiment et des centaines d’objets. Pour mener à bien son projet, Juratoys devra mener des sondages sous l’ancien collège, aujourd’hui détruit, et sans doute des fouilles importantes sur l’emprise des bâtiments à construire. »
Jean-Philippe Huelin, groupe indépendant