Un ruisseau de nouveau en équilibre avec le marais

Le marais de Panesière, situé sur la commune de Châtelneuf, a reçu sur site la distinction « Rivière en bon état » décernée par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse pour la qualité du ruisseau qui le traverse.

0
33
De g. à d., Stéphane Woynaroski, Sarah Persil, Jean Paul Maitre, Laurent Roy, Christian Lagalice, Clément Pernot, Bruno Ragot.

Le marais de Panesière a été acheté en 2007 par la commune de Chatelneuf et la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage sous forme d’Indivision. Une plantation pure d’épicéas, de nombreux fossés de drainage et un cours d’eau rectifié l’avaient totalement dégradé. La Fédération départementale des chasseurs, gestionnaire du site, a alors développé un projet de restauration pour enrayer le phénomène d’assèchement et permettre le retour d’un marais fonctionnel. Les marais et les milieux humides de manière générale abritent une biodiversité importante et très menacée du fait de la disparition de leurs habitats notamment. Ces milieux sont également stratégiques et cruciaux pour la préservation de la ressource en eau en quantité et en qualité.

Davantage d’eau

Après la restauration du cours d’eau en 2016/2017, le marais a retrouvé un meilleur fonctionnement. La nappe phréatique est remontée de 20 à 30 cm en moyenne soit autant d’espace de stockage d’eau gagné. La morphologie du cours d’eau s’est nettement améliorée avec un ruisseau en équilibre avec le marais, ce qui permet un engorgement du sol. Le cours d’eau est nettement plus attractif pour la faune aquatique et des truites fario ont recolonisé sa partie avale. Les suivis réalisés sur la végétation mettent en évidence une évolution significative des habitats humides, passant de 45 % à 66 % de l’ensemble du site en gestion, qui comprend également des habitats plus secs en périphérie. De nombreuses espèces floristiques protégées ont été retrouvées. Après l’ouverture du milieu et le retour de l’eau proche de la surface, le retour d’une faune caractéristique des milieux humides ouverts (râle d’eau, bécassine des marais…) a été constaté.
Le cours d’eau répond maintenant à un certain nombre de critères qui lui permettent de bénéficier de cette distinction dont la qualité de ses populations de macrofaune aquatique, l’absence de pollution, sa morphologie et la gouvernance du site.
Un événement a été organisé sur le site afin de remercier l’ensemble des partenaires qui ont participé à la réussite de ce projet, élus, acteurs techniques et financiers : les communes de Châtelneuf, le Frasnois et Chaux des Crotenay, l’Agence de l’Eau RMC, la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage, la Fédération de pêche du Jura, le Département du Jura, la Région Bourgogne Franche-Comté, le PNR du Haut-Jura, l’Office National des Forêts, le Bureau d’études TELEOS et enfin l’entreprise qui a réalisé les travaux : Jura Natura Services.