Un nouveau reportage sur le flottage des bois

La Confrérie Saint-Nicolas des Radeliers de la Loue vient de commercialiser un DVD sur l’histoire du flottage des bois. Un moyen de faire connaître ce patrimoine encore méconnu. Notre équipe s’est laissée porter par ce beau reportage.

0
383
Des images de flottage permettent de comprendre l’histoire des radeliers.

Réalisé par Dominique Debaralle, ce reportage de 52 minutes, débuté en 2012, est composé d’images de la décennie passée. Résultat : un document clair pour voguer aux côtés des radeliers d’hier et d’aujourd’hui.
Le reportage s’ouvre par une introduction bien utile d’Annie Gay, docteur en histoire, sur l’histoire globale du flottage des bois. Recontextualisant le sujet, cette historienne permet, par ses explications, d’appréhender ce qu’étaient les radeliers.
Elle souligne ainsi l’essor que prit le flottage des bois sur la Loue au XVIIe siècle pour la marine royale basée à Toulon, et ce après la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV en 1678. Le bois, ressource bien présente en Franche-Comté, était alors essentiel pour la construction des vaisseaux. De la Loue au Doubs, puis de la Saône au Rhône, des arbres jurassiens rejoignirent donc par flottage le sud de la France. Une réelle organisation existait alors pour ces périples sur radeaux.
Dans ce film, Robert Francioli, président de la Confrérie Saint-Nicolas des Radeliers de la Loue, apporte de nombreuses clés pour appréhender l’histoire de ces hommes. Des images de flottage permettent de comprendre l’histoire des radeliers, avec des interventions de passionnés souhaitant transmettre aux plus jeunes le goût de cette aventure et le passé peu connu de ces hommes qui voguaient autrefois sur du bois. Cela fait toutefois plus d’un siècle que le flottage des bois a disparu sur la Loue, puisque cette activité s’est éteinte en 1901.
Présentée à une trentaine de personnes à la salle des fêtes de Chamblay à la fin du mois dernier, la projection a été largement applaudie.

 

Le DVD est vendu au prix de 8€.