Un film pour éliminer la violence à l’égard des femmes

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Jura propose de visionner « Elle s’appelait Sirima » ce jeudi 25 novembre, au Mégarama.

0
256
La présidente du CIDFF du Jura, Maryvonne Elvezi, est intervenue lors de la conférence de Florence Torrollion sur les violences dont elle a été victime, à Poligny.

Le 17 décembre 1999, l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies proclamait le 25 novembre « journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ». Cet événement international est le moment de remettre au cœur des débats le fléau des violences faites aux femmes.
Chaque année, le Cidff (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles) du Jura organise des manifestations. Pour cette nouvelle édition, l’association propose de visionner « Elle s’appelait Sirima », ce jeudi à 20 h 30 au Mégarama, en présence de la réalisatrice Pascale Thirode. Sirima est une jeune chanteuse qui avait été découverte dans le métro, poignardée par son compagnon en décembre 1989. Le public la connaissait par le duo « Là-bas » qu’elle avait interprété avec Jean-Jacques Goldman. Tarifs : 6,50 € ; 4,50 € pour les moins de 14 ans.
La Ville de Lons a prévu une journée d’action dédiée aux femmes ce samedi 27 novembre sur la place de la Liberté. A 16 h 30, sera annoncé le nom de la femme retenu pour baptiser la place de la médiathèque. Vous avez pu voter sur la plate-forme participative : https://jeparticipe.lonslesaunier.fr. Parmi les noms proposés : Mathilde Leriche, Jeanne Weill, Rachilde, Pauline Roland, Julie-Victoire Daubié, Hubertine Auclert, Simone de Beauvoir, Louise Michel, Jenny d’Héricourt, Olympe de Gouges, Hortense Allart.
Le numéro national unique d’écoute est le 3919.