Quelles spécificités pour l’entrainement féminin à haut niveau ?

Le CNSNMM de Prémanon invite Juliana Antero chercheuse à l’INSEP.

0
689
Le CNSNMM de Prémanon lieu d'excellence à la pointe de la recherche sportive.

Le sport féminin prend de plus en plus de place et d’importance dans la vie actuelle, aussi bien pour les amateurs que pour le haut niveau sportif. Le très performant CNSNMM de Prémanon (Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne) organise une soirée d’information sur un sujet qui devrait intéresser pas mal de monde sportifs ou non «Quelles spécificités pour l’entrainement féminin à haut niveau ?», le lundi 22 Mai à 18h à la salle polyvalente de Prémanon à l’Espace des Mondes Polaires. Aujourd’hui encore il n’est pas facile d’adapter l’entrainement en fonction du sexe de l’athlète, notamment pour les femmes, où, la plupart du temps, les entraineurs le font de manière empirique. Pourtant, ces dernières années les connaissances et les recherches sur l’entrainement féminin ont beaucoup évolué.

Juliana Antero chercheuse à l’INSEP sera présente pour en parler…

Juliana chercheuse, PHD (doctorat appliqué directement au terrain), assure le suivi épidémiologique de l’état général de santé des sportifs de Haut Niveau au sein du Laboratoire IRMES de l’INSEP, à Paris. Elle est responsable de l’axe de suivi longitudinaux des sportif.ve.s de haut niveau. Elle est en charge du projet EMPOW’HER (Exploring Menstrual Periods Of Women athletes to Escalate Ranking) qui a pour but de maximiser les performances des athlètes féminines élites en optimisant leurs réponses à l’entraînement par des charges de travail adaptées en synergie avec leur physiologie et leur cycle menstruel. Enfin elle travaille quotidiennement à la vulgarisation de ce contenu scientifique sur les réseaux sociaux. Il est maintenant cohérent et important de sensibiliser les entraineurs et les sportifs eux-mêmes dans le but de faire évoluer les pratiques. Juliana Antero, chercheuse à l’INSEP, a réalisé sa thèse sur le sujet. Elle viendra en parler…

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.