Quel avenir pour le statut de fonctionnaire ?

Le sujet s’est invité au dernier conseil municipal de Champagnole. Les élus constatent que le statut n’intéresse plus les jeunes.

0
1147

Régulièrement en cours d’année, le tableau des effectifs du personnel communal doit être modifié pour tenir compte de l’évolution des carrières des agents et des besoins de la collectivité dans l’organisation de ses services. David Dussouillez, premier adjoint, a présenté la dernière version lors du conseil municipal. Et une question de Véronique Delacroix, sixième adjointe, sur le pourquoi d’une non stagiairisation d’un employé, a suscité des interventions sur le statut de fonctionnaire.
« Si le statut de fonctionnaire sert à protéger l’agent pour ne pas subir de pression des élus et des habitants et lui permettre de garder son libre arbitre, alors il faut le laisser, a souligné Clément Pernot. Mais tous les agents ne sont pas concernés par des risques. Que le DGS soit protégé par exemple, c’est normal. Mais pour moi, le statut ne s’impose pas à beaucoup de fonctions. »
Clément Pernot, président de la communauté de communes et du conseil départemental, et le maire, Guy Saillard, sont tombés d’accord pour dire que les jeunes ne souhaitent plus être fonctionnaires. « Ils préfèrent un contrat et discuter de leur salaire plutôt qu’on leur applique la grille indiciaire », a mis en avant Clément Pernot. « Fonctionnaire, ce n’est plus ce que c’était, ça a eu payé, a renchéri Guy Saillard. Et puis aussi, quand quelqu’un tombe malade, pour un fonctionnaire la commune paie l’absent et celui qui le remplace. Celui en CDD est remboursé par la sécurité sociale. »