Poussez la porte : la galerie éphémère est ouverte !

Basile et Françoise Busi d’Andelot-en-Montagne ont exposé avec leur petit-fils Lino. Une famille d’artistes aux univers très différents…

0
685
Basile et Françoise Busi ont expliqué leurs univers aux visiteurs.

Le mois de juillet a déjà été riche au sein de la galerie éphémère, au-dessus de la bibliothèque à Champagnole. Parmi les artistes exposants, deux figures bien connues du territoire, Basile et Françoise Busi d’Andelot-en-Montagne. Les deux Jurassiens en ont profité pour accrocher leurs oeuvres avec leur petit-fils Lino d’Orgelet.

Lino Busi, photographies

Il dégage un sourire à la vie dès son plus jeune âge. Observateur de chaque chose, il promène son objectif sur tous les oiseaux, qui, par leur vol et leur petitesse sont puissants mais fragiles. Il trouve leur force et leur courage exceptionnels et nous transmet ainsi leur leçon de Vie. Entraîné par son oncle Florent, il réalise ses premiers clichés à la Rivière Drugeon. Passionné d’oiseaux, son objectif est de devenir ornithologue. Soutenu par « Vaincre la mucoviscidose », il concourt à la prise de conscience de la vie dans le règne animal.

Françoise Busi-Hirschi, collages et acrylique, aquarelles et calligraphie

Elle est tombée dans la création artistique très jeune sous les regards bienveillants de ses professeurs : Madame Perron, Monsieur Bourgeois, Madame Scille et Mademoiselle Ponsot. Son travail actuel repose sur un questionnement concernant les cellules originelles (origine du monde). Tout semble être soumis à une forme de magnétisme – attraction – répulsion – Il ne s’agirait pas, donc, d’Amour – La question de cette année était alors : « Et si… ». Le public a été invité à se laisser porter par une cassure magnétique et imaginer les suites en chaque Vie. Ses réalisations font suite aux précédentes, parlant de début, de fin, d’influences, de vie, de mort, d’au-delà de la mort, la vie. Il existe des chercheurs qui étudient les ruptures du magnétisme : « Qu’est-ce qui se passe entre toi et moi ? ».

Basile Busi, œuvres colle et pigments

Ses œuvres portent la force des écrits primitifs. Magnétiques et allant à l’essentiel, elles dévoilent le geste et son pouvoir. Travailleur des matières, de la plus brute à la plus précieuse, il magnifie l’empreinte en douceur et en puissance. Il s’enrichit de toutes ses rencontres (l’Italie, le Gabon, la France…). Signe d’air, il amplifie sa gestuelle par la présence d’une respiration universelle.

Les prochaines expositions

Jusqu’au 6 août, Claude Pasteur & Bérenger Gilles. Du 7 au 13, Sam & Alister Fox. Du 14 au 20, Marie-Claude Cabiron & Edmée Isble. Du 21 au 27, Lucie Vuillemin & Bernard Pierre. Du 28 au 3 septembre, Daria Pernot & Hervé Desberg.