Lons-le-Saunier. Nouveau : un tiers-lieu pour faire ensemble

« La Station » est installée au 43, rue des Salines à Lons-le-Saunier. L’espace sera dédié au bricolage, à la réparation et au faire-ensemble.

0
570
Les bénévoles finissent d'aménager les lieux.

A l’occasion de sa troisième assemblée générale, l’association La Grappe, animée par un collectif de citoyens engagées de Lons-le-Saunier, annonce l’ouverture imminente de « La Station », un nouveau « tiers-lieu », installé au 43 rue des Salines.

Depuis plusieurs mois, un groupe de bénévoles s’active à la rénovation d’un ancien garage de 160 m2, dans l’objectif d’y créer un atelier partagé, espace citoyen et convivial dédié au bricolage, à la réparation et au faire-ensemble. Le projet, qui est co-construit par les membres de l’association et un groupe de bénévoles engagés, s’articule autour d’une démarche citoyenne de lutte contre le gaspillage, du réemploi de matériaux et de mutualisation des moyens et des connaissances.

Cet atelier abritera des espaces pour bricoler seul ou en groupe, des outils et machines (numériques, pour le bois, à coudre…), du matériel et de la quincaillerie de seconde main. Grâce à des animations régulières, chacun pourra apprendre à construire ou réemployer des objets et se servir d’outils.

Attenant à l’atelier, un ancien bureau sera transformé en salle de convivialité, laboratoire d’idées et de création, qui pourra également accueillir une boutique… La cour extérieure, ouverte sur la rue des Salines, offre quant à elle la possibilité de devenir un point de repère et de lien social. Elle accueillera aussi des animations.

Une première à Lons

« La Station, est le premier « tiers-lieu » officiel dédié au faire-ensemble à voir le jour à Lons-le-Saunier ! Il s’agit d’un lieu hybride qui a vocation à réunir des initiatives citoyennes, associatives, entrepreneuriales autour des valeurs de coopération, de valorisation des ressources locales, de transition écologique et de lien social, autant de valeurs qui nous animent profondément et que nous voulions inscrire dans le paysage de la Ville » se réjouit le collectif, qui porte ce projet depuis 2019.

« Situé sur une artère historique de la ville, La Station est à l’image du quartier de la rue des Salines : un espace urbain chargé d’histoire, mais qui a été délaissé et trop peu valorisé au fil des années. Cela fait d’autant plus sens d’y poser ce projet citoyen innovant dans ce quartier en renouvellement ».

Le nom de « La Station » rappelle l’histoire du lieu. Avant Carglass, le bâtiment abritait une station essence, et il y a fort longtemps un relai de diligence. Le nom évoque un endroit où l’on s’arrête, un repère, où l’on fait une pause et le plein (d’idées, de matériaux, de compétences), et un lieu depuis lequel sont diffusées de bonnes ondes.

 

La Station hébergera le Fablab Ledonova, partenaire naturel de La Grappe pour ce projet. Les compétences, outils et énergies des deux associations seront mutualisées et permettront des synergies naturelles, en particulier autour de la réparation.

Les autres partenaires historiques de La Grappe seront également associés au projet : Jura Nature Environnement sur la future désimperméabilisation d’une partie du parvis, la Maison Commune pour des coopérations entre quartiers, la Cambuse et Les siphoné.es du local “voisins” du lieu et Vélo qui Rit sur des actions de réparation.

Des chantiers collectifs sont organisés régulièrement pour l’aménagement du lieu dont l’inauguration officielle est prévue au printemps ! En attendant, l’assemblée générale de l’association se tiendra le 1er mars à La Station.

Et l’association La Grappe ?

Depuis sa création en 2021, l’association La Grappe a organisé à Lons-le-Saunier, plusieurs événements autour des thèmes de la coopération et la transition en mobilisant de nombreux partenaires, associations, entrepreneurs ou citoyens du bassin lédonien.

La Grappe anime aussi, chaque premier samedi du mois au Café Associatif des Mouillères, des Répar’Café qui permettent à toutes et tous de réparer ensemble des objets hors d’usage. Ainsi plus de 100 objets ont été réparés, soit plus de 100 kg de déchets évités depuis 2022.