Mesnay : des travaux réalisés avec une régularité de métronome

0
268
La salle des fêtes et mairie du village.

40 à 50 000 € d’investissement chaque année. C’est le credo de Pascal Drogrey, maire de la commune.
Son credo « mon indicateur c’est le taux d’endettement par habitant. Je fais en sorte qu’il reste quasiment le même au début et à la fin de mandat. Tous les travaux réalisés et à venir sont de l’autofinancement, sauf l’emprunt. Chaque emprunt arrivant à échéance est renouvelé ainsi le taux d’endettement reste toujours le même. Le contribuable paie des impôts mais il sait pourquoi ».

Les réalisations 2021

La maçonnerie et l’isolation de la salle des fêtes sont maintenant terminées. En terme d’assainissement, la réfection d’une conduite d’eau et la sortie des regards sont terminées rue Chamboz. Le goudronnage, ultime étape des travaux, a été réalisé mi-décembre.

Les projets 2022 – 2023

Les travaux prévus en 2022 rue des Nouvelles sont décalés en 2023 pour être faits conjointement avec la ville d’Arbois. La rue du Clos Blanchot va bénéficier de ce décalage. La conduite existante des eaux de pluie sera doublée, la rigole centrale supprimée, les compteurs d’eau ressortis et la route goudronnée. Le dossier de subventions est déjà sur les rails.

2024 – 2025

En 2024 ce sera au tour de la Grande Rue de se refaire une beauté (réseaux d’eau, voirie…) et en 2025 la rue du Bas du Mont. « On fait une rue par an, souligne Pascal Drogrey, et quand on aura fait tout cela, on aura terminé toutes les réfections des rues de la commune en fin de mandat ».

Circulation rue Basse : un vrai problème

Subsiste un gros problème pour ce moinouli attaché à sa commune et à ses habitants : la circulation incessante dans la rue basse des véhicules se rendant à la cascade des Tufs aux Planches près Arbois.
« Ma demande est toujours la même, confie l’élu, mais jusque-là je n’ai pas été entendu. Je souhaite que les véhicules arrivant de Lons ou de Besançon rejoignent les Planches par la vieille route des Planches (rue Ferrière) et reviennent par la rue basse de Mesnay. Le flux de véhicules passant par Mesnay serait ainsi divisé par deux. J’insiste bien sur le fait que les problèmes de sécurité doivent perdurer. On a fait des aménagements de sécurité dans la rue basse, ce n’est pas pour rien, c’est pour éviter un flux incessant de circulation. Les communes de Mesnay, La Chatelaine, les Planches et Arbois étant concernées, il faudrait envisager des parkings à l’entrée de chaque site ».