Lons-le-Saunier : la Franc-Maçonnerie en questions

Les membres de la loge lédonienne du Droit Humain "Mosaïque d'Espoir" organisent jeudi 30 mars une conférence-débat publique sur le thème "130 ans de voyages initiatiques en mixités". Le Grand Maître National de la Fédération Française du Droit Humain, Amande Pichegru qui animera cette soirée, a répondu à nos questions.

0
4403
Amande Pichegru, Grand Maître national du Droit Humain, animera la conférence publique.

Pouvez-vous nous expliquer la genèse du Droit Humain ?

A.P « Le Droit Humain est né il y a 130 ans, sous l’impulsion de la féministe Maria Deraismes, et de Georges Martin, un militant laïque engagé. Cela a été la première organisation mixte de l’histoire de la franc-maçonnerie, qui réunissait dans ses loges, femmes et hommes en pleine égalité de droits et de devoirs. Cela date du 4 avril 1893,  un demi-siècle avant le droit de vote accordé aux femmes. Cet évènement n’a pas été dénué de radicalité de courage et d’oppositions. Une utopie de démocratie, de mixités, d’égalité et de fraternité en action qui pouvait enfin se vivre librement dans le secret des temples« .

La thématique de votre conférence parle de « mixités » au pluriel. Quelle en est la signification ?

A.P « Depuis la fin du 19e siècle, le Droit Humain est une obédience unique dans le paysage maçonnique français et mondial, car il représente toutes les mixités : de genre, sociale, générationnelle, professionnelle, d’options spirituelles, de nationalités et de langues. Une autre spécificité de notre obédience c’et qu’elle est la première organisation maçonnique mixte au monde, réunissant en 2023 près de 32 000 hommes et femmes dans leurs loges réparties dans plus de 60 pays ».

Comment travaillent les francs-maçons dans les Loges ?

A.P  « Les membres des loges, à l’avant-garde des combats sociétaux et au service du progrès de l’humanité, travaillent unis en mixités pour un même idéal progressiste, qu’ils veulent atteindre grâce aux vertus initiatiques de rituels constructeurs d’individualités libres et engagées. Leurs réflexions collectives sont largement diffusées au débat public via le site internet de la fédération française, les réseaux sociaux et comme à Lons-le-Saunier lors de conférences ouvertes au public. Pour les francs-maçons du Droit Humain, un nouveau chantier s’ouvre aujourd’hui pour redéployer avec force les principes de liberté, égalité, fraternité et laïcité dans une société en pleines mutations ».

Pourquoi organiser une telle conférence ?

A.P « Pour les membres de la loge lédonienne, c’est l’occasion de faire découvrir la franc-maçonnerie, qui n’est ni sectaire, ni secrète. Il faut casser les préjugés, faire taire certains fantasmes. Nous voulons nous présenter, répondre aux questions, dialoguer« .

Conférence-débat « 130 ans de voyages initiatiques en mixités » : jeudi 30 mars à 20 heures au Carrefour de la Communication place du 11 novembre à Lons-le-Saunier. Entrée libre. Verre de l’amitié servi en clôture de l’évènement.

Pascale Négri

Site internet : www.droithumain-france.org

Amande Pichegru répondra à toutes les questions.