L’invitée de la semaine : Aurore Vuillemin-Plançon

Rencontre avec la nouvelle déléguée départementale du Rassemblement National.

0
267
Aurore Vuillemin-Plançon.

Aurore Vuillemin-Plançon, vous venez d’être nommée Déléguée départementale du Jura du Rassemblement National. Comment appréhendez-vous cette nouvelle prise de fonction ? Quelle sera votre mission ?
Je n’appréhende pas, au contraire, je suis fière d’assumer cette nouvelle responsabilité.
Nous avons constitué le bureau, j’ai une très bonne équipe.
Des responsables de cantons sont déjà mis en place. Nous sommes présents dans tout le Jura. Il est important que notre parti soit plus justement représenté. Nous organiserons beaucoup de rencontres, d’évènements, de rassemblements de militants pour faire vivre cette belle fédération.
Je constate depuis ma nomination la pugnacité de nos adhérents et c’est notre force.
La dynamique est là.

Combien d’adhérents le RN compte-t-il actuellement dans le Jura et quelles sont vos activités militantes ?
Depuis l’élection de Jordan Bardella nous avons une augmentation significative de plus de 25 % des adhésions et notamment des jeunes. Ce qui montre l’attractivité de notre parti.
Nous tractons par équipe dans chacun de nos cantons, notamment sur les marchés et foires dans lesquels nous recevons un excellent accueil.
Nous avons plusieurs rencontres prévues avec tous nos adhérents et cadres, notamment ce week-end pendant lequel nous faisons une grande action de tractages et de rencontres.
Le contact et l’échange restent deux points fondamentaux pour rassembler les Jurassiens et plus largement tous les français.

Vous êtes maire de Rouffange (Jura Nord) et avez échoué de peu (moins de 2%) à vous qualifier pour le second tour des dernières législatives sur la troisième circonscription. Qu’ambitionnez-vous localement, comme nationalement quant aux prochaines échéances électorales des européennes de 2024 et des municipales de 2026 ?
Concernant le score des élections législatives, ce n’est pas un échec mais une victoire, nous avons fait un score qui n’avait jamais été atteint !
Cela prouve que le Rassemblement National est bien présent et que nous sommes le premier parti des Français.
Pour les prochaines élections avant de parler des suivantes, considérons tout d’abord les sénatoriales que nous ne devons pas oublier.
Quant aux européennes, il est également important de recentrer l’union européenne sur sa mission prioritaire qui est la coopération des états souverainistes et la protection de nos frontières.
Je peux d’ores et déjà vous confirmer que nous serons présents sur chaque élection et que nous constatons que les mouvements souverainistes et patriotes l’emportent partout en France.

Réforme des retraites, inflation généralisée, crise énergétique, chute du pouvoir d’achat, dégradation des services publics, paupérisation d’une majeure partie de la population qui ne parvient plus à joindre les deux bouts… Que préconisez-vous pour sortir le pays du marasme économique et social dans lequel il est englué depuis bien longtemps ?
Nous ne pouvons que constater l’inefficacité de mesures gouvernementales sur ces sujets.
Tout d’abord, je tiens à rappeler que Marine Le Pen est la première et seule candidate à avoir mis le pouvoir d’achat au cœur de sa campagne.
La réforme des retraites que nous souhaitons ? Ré-indexer les retraites sur l’inflation pour un pouvoir d’achat respectueux d’une vie de travail. Revaloriser le minimum vieillesse et bien sur, refuser tout allongement de l’âge du départ à la retraite. Par ailleurs, augmenter les salaires mais avec le gel des cotisations.
L’inflation est telle que nos concitoyens ne peuvent plus subvenir correctement à leurs besoins, nous avons besoin de réagir vite, ce que le gouvernement ne fait pas.
Nous avons proposé une TVA à 0% sur 100 produits de première nécessité, et de réduire la TVA de 20% à 5.5% sur les produits énergétiques.
Pour faire baisser nos factures, il faut que nous ayons notre indépendance énergétique, relancer les filières nucléaire, hydroélectrique et investir dans la filière hydrogène.
Aussi, nous devons arrêter l’immigration incontrôlée qui nous coûte des sommes astronomiques ! Plus de 15 milliards d’euros de dépense publique sont alloués aux étrangers. Ce n’est plus acceptable, ce n’est plus tenable.
Nous devons prendre des mesures, nous devons agir pour notre peuple qui souffre.
J’en appelle à tous nos compatriotes, rejoignez-nous ! Ensemble nous pouvons agir, nous devons agir.
Le Rassemblement National se bat quotidiennement pour vos droits et pour stopper ce saccage social.