Les Virades de l’espoir, dimanche, au Parc

Serge Fotia a prévu plusieurs animations sur le site de Lons-le-Saunier : parcours pédestres, concours de pétanque, concerts, promenades avec un âne, jeux pour enfants…

0
584
Lons-le-Saunier attire à chaque édition plusieurs milliers de personnes. Photo d'archives.

Lons-le-Saunier attire à chaque édition plusieurs milliers de personnes. Serge Fotia et son équipe de bénévoles préparent le rendez-vous annuel, Les Virades de l’espoir, qui se déroulera ce dimanche 24 septembre, de 9 h à 18 h 30, au Parc.

« C’est une manifestation caritative, mais on tient à ce qu’elle reste festive et familiale. Nous voulons que les gens prennent du plaisir à venir », explique l’organisateur de l’événement depuis une vingtaine d’années.

A partir de 9 h, deux parcours pédestres de 12 et 21 km sont proposés. Pour cette activité, le public pourra faire un don libre. Un reçu fiscal sera fourni au-delà de 15 euros.

A 13 h 30, démarrera le traditionnel concours de pétanque, en doublette. Inscription à partir de 12 h. Tarif : 10 euros la doublette.

De 13 h 30 à 18 h 30, différentes animations seront mises en place : musicales (Sylvie Corinne et Gilles, Jean-Noël Duval, Cactus bluesy band), cardio avec le RAL (ring athlétique de Lons-le-Saunier), jeux d’échecs avec L’échiquier lédonien, promenades avec un âne, vente d’enveloppes. Restauration dont les gaufres au feu de bois des Amis des fleurs de Vercia…

 

115 000 € contre la mucoviscidose

 

« L’an dernier, nous avons remonté 9 000 euros pour lutter contre la mucoviscidose, met en avant Serge Fotia. En 17 virades, 115 000 euros. »

La mucoviscidose est une maladie qui provoque un épaississement du mucus qui tapisse les bronches et le pancréas, ce qui favorise infections pulmonaires et troubles digestifs. Elle entraîne une insuffisance respiratoire sévère et évolutive, contraignant les patients à une vie quotidienne astreignante.

Actuellement, la transplantation pulmonaire et certains traitements nouveaux prolongent un peu plus la vie des patients, mais ne les guérissent malheureusement pas encore.

En France, plus de 7 500 patients sont atteints par cette maladie génétique grave qui détruit progressivement les poumons. Une personne sur 30 est porteuse saine, sans le savoir, d’une mutation sur le gène CFTR responsable de la maladie. Tous les trois jours, un enfant naît atteint de mucoviscidose. Le dépistage est désormais systématique à la naissance.