Le porno à nu !

0
3105

« Prochain arrêt : Besançon-Viotte, terminus de ce train », annonçait Simone Hérault, la voix de la SNCF. Au moment de prendre mes affaires pour sortir du train, je jetai un œil furtif à ma gauche, vers mon voisin âgé d’environ 25 ans. Il était absorbé par une vidéo qu’il regardait sur son téléphone portable. Jusque-là, rien de surprenant pour notre époque, n’est-ce pas ?

Puisque ma curiosité est sans limite, je voulus voir le contenu visionné : était-ce la fin de saison de « Manifest » sur Netflix (à voir absolument !) ou la dernière vidéo de Greg Guillotin (à voir aussi !). Eh bien, c’était une vidéo pornographique ! Non loin de moi l’idée de m’opposer à la pornographie, elle ferait du bien à plus d’un adulte ! Mais dans un tel contexte… Je restai perplexe, choqué, étonné. Quoique l’on pense de la pornographie, n’est-ce pas plutôt une stimulation visuelle pour les adultes dans un contexte tout autre ?

C’était étrange, il la regardait comme on regarderait une vidéo sur YouTube. Un simple divertissement, possible d’être visionné dans le train, pour passer le temps. Certes, il tentait vainement de cacher son téléphone, mais le reflet dans la vitre le trahissait. Il était 22 heures environ. Heureusement, à cette heure, le train était quasiment vide.

Il y aurait-il plus d’addiction à la pornographie chez les jeunes de la génération Z, qui ont grandi avec Internet ? Peut-être…

Une chose est toutefois certaine, l’ARCOM (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) a publié le 25 mai 2023 une étude sur la fréquentation des sites adultes par les mineurs. Accrochez-vous bien ! En 2022, chaque mois, environ 2,3 millions de mineurs fréquentent des sites pornographiques… contre 1,6 millions en septembre 2017. Dès 12 ans, plus de 50% des garçons vont au moins une fois par mois sur ces sites. « L’exposition des mineurs aux contenus pornographiques est en forte progression sur Internet », affirme l’ARCOM.

Comme ce jeune homme, regarderont-ils des films pornographiques pour se divertir dans le train dans 10 ans ? Rien n’est moins sûr… Prudence donc !

 

Anthony Soares