La réhabilitation de la Maison Roybier à Longchaumois

Objectif redynamisation !

0
866
Longchaumois
La nouvelle bâtisse ancienne ferme franc-comtoise réhabilitée en logements.

Lors de ses vœux du 7 janvier 2023, le maire Yann Bondier-Moret avait fait le triste constat réaliste d’un indéniable vieillissement de  la population de Longchaumois, et du fait que les jeunes en partaient aussi (1 134 habitants en 2023, contre 1170 en 2022) «D’ailleurs les effectifs des écoles sont en baisse», affirmait-il.  Il n’y a plus de terrains à bâtir disponibles, et un manque évident d‘appartements pour une jeune population à venir. Il martelait ainsi ses objectifs : «Le but est de ramener de la jeunesse, notamment au centre du village, afin de conforter notre école, et de pérenniser le centre de loisirs, nos commerces, et soutenir nos associations ».
Pour répondre à ce problème, plusieurs études de projets étaient en route par le conseil municipal, sur la maison Jean-Prost au centre du village, la viabilisation et la division en 4 lots d’un autre terrain du côté de la déchetterie, et la rénovation de la maison Roybier.

Une véritable valeur patrimoniale réhabilitée en logements

La Maison Roybier est une ancienne ferme franc-comtoise. La volonté des élus et de l’architecte est de conserver le patrimoine, donc la maison dans ses projections devrait ressembler à une maison comtoise traditionnelle, mais réhabilitée en logements.
« La personne qui a connu la façade de la Maison Roybier hier va reconnaître la Maison Roybier et ses ouvertures demain », assure Yann Bondier-Moret.
Elle a une véritable valeur patrimoniale. C’est néanmoins une réhabilitation à deux millions d’euros, soit un investissement qui s’inscrit dans un projet global s’étalant sur une décennie. Les ouvriers sont à l’œuvre depuis cet été pour réhabiliter la bâtisse, pour une fin des travaux programmée à novembre 2024. Une liste est déjà ouverte en mairie pour les futurs locataires (des jeunes avec enfants…).