Jura Nord. Priorité à l’éducation et l’enfance jeunesse au budget 2024

Après avoir débattu de ses orientations budgétaires en mars dernier, les élus de la Communauté de communes Jura Nord ont adopté le budget pour l’année 2024. Celui-ci préserve les services publics sans augmentation de la fiscalité, avec un programme d’investissements ambitieux en faveur notamment de l’éducation et la jeunesse.

0
258
Priorité à la jeunesse.

Dans un contexte national impactant fortement les finances des collectivités territoriales, les élus de Jura Nord ont voté le 11 avril dernier le budget 2024, sans augmentation des impôts locaux. Un budget qui s’élève à 9,3 millions d’euros pour la partie fonctionnement, et 3,06 millions d’euros en investissements.
« Suite aux crises successives que nous traversons – sanitaire puis inflationniste – nous avons été contraints en 2023 d’augmenter la fiscalité locale, rappelle Gérôme Fassenet, Président de Jura Nord. Nous retrouvons aujourd’hui une stabilité financière, qui nous permet de reprendre les investissements, notamment sur le patrimoine bâti, en rénovant ou construisant de nouveaux bâtiments ».

Enfance-jeunesse : rationalisation des moyens et confort pour les enfants

En parallèle d’un ambitieux programme de réhabilitation des systèmes d’assainissement lancé il y a trois ans (programme pluriannuel estimé à 15 millions d’euros) et indispensable pour la protection de l’environnement, les investissements seront notamment dirigés en faveur de l’éducation et de l’enfance. On notera parmi les projets à l’étude la construction d’un nouveau pôle éducatif de la Vallée de l’Ognon à Vitreux.
« En regroupant les trois écoles et les deux sites de restauration scolaire en un même lieu, cela engendrera des économies d’énergie et d’échelle à plus long terme, mais aussi moins de transports et plus de confort pour les enfants, les enseignants et les agents », souligne Gérôme Fassenet.
On notera également le regroupement de la totalité des activités périscolaires à Ranchot au sein de l’ancien établissement Le Galoubin, qui abrite à ce jour uniquement la restauration scolaire. à quelques mètres du pôle scolaire, ce projet permettra également de limiter les transports des autocars d’un site à l’autre. Enfin, la réhabilitation de l’école à Fraisans, vétuste et non fonctionnelle, est en phase d’études.

 

Les travaux d’extension de la station de Ranchot.
Les travaux d’extension de la station de Ranchot.

 

Assainissement et GEMAPI : une priorité pour l’environnement

Les grands travaux de mises aux normes des ouvrages d’assainissement (stations et réseaux) se poursuivent en 2024 afin de garantir des rejets dans la nature les plus propres possibles. Après la construction de nouvelles stations par filtres plantés de roseaux à Louvatange, Vitreux et Orchamps (procédé innovant par aération forcée pour cette dernière) en 2023, de nouveaux travaux d’envergure sont en cours : travaux d’extension de la station de Ranchot avec la construction de deux nouveaux bassins (travaux estimés à 4 M€), et travaux de raccordement des communes de Fraisans et Salans à la nouvelle station de Ranchot (intégrant la construction de deux bassins d’orage).
Concernant la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI), les travaux d’entretien et de restauration des cours d’eau continuent également, avec notamment la restauration du tronçon Taxenne Aval de la Vèze d’Ougney (lancement des travaux).

Rénover le patrimoine bâti existant

« Afin de rationaliser les moyens en regroupant les services et annexe de Jura Nord sur un même site, nous projetons d’investir le bâtiment de l’ancienne « Maison des sœurs âgées » à Orchamps », reprend le président de Jura Nord. En parallèle, le projet de restructuration-extension de la Médiathèque Jura Nord à Gendrey entre dans sa phase de diagnostic (contrat territorial de lecture avec la DRAC BFC, la Bibliothèque départementale du Jura, et le CAUE du Jura).
Enfin, les études pour la construction d’une nouvelle gendarmerie se poursuivent.

Soutien au tissu associatif

Forces vives de Jura Nord, les associations sont soutenues activement par la Communauté de communes via l’octroi de subventions. « Ces aides sont indispensables pour nos associations et leur permettent d’animer le territoire et créer du lien social » conclut Gérôme Fassenet.