Jura Nord. Le sous-préfet en visite dans la Communauté de Communes

Dans la continuité de ses visites de territoire, le sous-préfet Hugues Alladio s'est rendu sur la communauté de communes de Jura-Nord où la STEP de Ranchot connait d'importants travaux d'agrandissement.

0
1478

C’est dans la Communauté de Communes Jura Nord, présidée par Gérôme Fassenet  que Hugues Alladio , sous-préfet de l’arrondissement de Dole s’est rendu mercredi 13 mars pour une une visite placée en majeure partie sous le signe de l’eau avec la découverte du chantier de la STEP de Ranchot.

Une augmentation des capacités

Parmi les 17 stations d’épuration que compte l’intercommunalité, celle de Ranchot est la plus importante. En cours d’extension, la station de transfert d’énergie par pompage devrait passer de 4000 EH (capacité de traitement en équivalent habitant) à 6000 EH pour raccorder les effluents de Fraisans, Salans ainsi que Orchamps (1600 EH). Un chantier important que l’État a financé à hauteur de 788 000 €, dans le cadre d’une DETR (Dotation d’équipement des Territoires Ruraux). Le projet a également reçu le soutien du conseil départemental de 754 000 €.
Situé au bord du Doubs, l’accès au site a nécessité un décrottage de la falaise où un couple de rapaces avait élu domicile. Une gestion “espèces protégées” a été mise en place avec la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).
Par ailleurs, la station de Ranchot utilise plusieurs moyens d’épuration de l’eau : boues activées, cultures fixées, filtres plantés de roseaux.

Une DETR, c’est quoi ?

« Pour accorder une DETR, un projet doit servir l’intérêt général, cette subvention est destinée à apporter son soutien à des projets de plus de 5000 euros. Cela peut être très varié, il peut s’agir de rénovation de groupes scolaires ou d’agrandissements ou comme ici à Ranchot où cette extension de la STEP répond à un enjeu prioritaire de l’État, celui de la préservation de la ressource en eau » explique le sous-préfet Alladio.

Anticiper les évènements

De son côté, Gérôme Fassenet voit dans ce projet une manière de se protéger des imprévus « l’eau est un problème important et qui sait ce qui peut arriver demain? ».

Des moments privilégiés avec les élus locaux

Cette visite a aussi été l’occasion pour le sous-préfet de se rendre dans une école et au abords de la brigade de gendarmerie d’Orchamps.
Le prochain territoire prévu sur la carte du sous-préfet est la plaine Jurassienne où il se rendra prochainement.
« Ces visites me permettent de constater ce qui va bien ou ce qui peut être amélioré dans chaque secteur, c’est l’occasion pour les élu(e)s de me parler et me faire part de leurs problèmes. Nous avons aussi une vocation de conseil, il faut bien avoir conscience qu’un maire de petite commune a parfois comme seul appui un(e) secrétaire de mairie et seulement 2 jours par semaine pour certains, ils peuvent avoir besoin de soutien » conclut-il.

E.S.