Jura : le Docteur Augier interdit d’exercer

L'ex-chef de service des soins palliatifs de l'hôpital de Lons a été condamné pour ses positions antivax. Une sanction qui ne gênera guère le désormais magasinier-cariste.

0
1370

Un an d’interdiction d’exercer (dont 6 mois avec sursis) : c’est la décision rendue par le Conseil régional de l’ordre des médecins (CROM) de Bourgogne Franche-Comté à l’encontre du docteur Frédéric Augier.
Le CROM s’est basé sur certains articles du code de la santé publique dont l’article R. 4127-12 qui stipule : « Le médecin doit apporter son concours à l’action entreprise par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé et de l’éducation sanitaire. Il participe aux actions de vigilance sanitaire ». Ou encore l’article R. 4127-13 du même code : « Lorsque le médecin participe à une action d’information du public, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il ne fait état que de données confirmées, fait preuve de prudence et a le souci des répercussions de ses propos auprès du public ». Le CROM reproche aussi au médecin de fausses déclarations au cours d’une précédente audition.

« On a déjà tué des enfants »

Le docteur Augier n’a pas répondu à notre proposition de s’exprimer, mais l’avait déjà réalisé auprès de médias indépendants, à l’issue de son audition :
« Aujourd’hui, ce qu’on me reproche d’avoir dit sur la place publique est une triste réalité…/… On a déjà tué des enfants, rendu des enfants probablement handicapés à vie », enfonçant le clou à propos de la vaccination contre le Covid 19.
L’interdiction d’exercer ne changera pas grand-chose pour le docteur Augier qui travaille à l’usine comme magasinier cariste, après avoir été mis à pied par l’hôpital de Lons, du fait de son refus d’être vacciné. L’homme valide ses trimestres dans un métier où aucun passe sanitaire n’était nécessaire, avant de profiter de sa retraite toute proche.
Sollicité, l’hôpital de Lons a préféré ne pas s’exprimer sur une décision du CROM, mais a rappelé « son obligation à faire appliquer la loi liée au passe sanitaire ».