L’invité de la semaine : Jean-François Dumont

Il est le nouveau président de l’Udaf du Jura, représentant des familles auprès des pouvoirs publics. Son idée est d’être une force de propositions.

0
723

Qu’est-ce que l’Udaf ?
C’est une institution engagée avec et pour les familles. L’Udaf est l’expert de leurs réalités de vie. Dans le Jura, nous représentons 73 800 familles. L’Udaf anime et soutient 52 associations. Elle porte 14 services et actions en direction des familles et personnes vulnérables. Son conseil d’administration est composé d’une vingtaine de membres.

Pourquoi vous être impliqué dans cette institution ?
J’ai fait connaissance avec l’Udaf quand un proche est entré en Ehpad. Je me suis investi alors à l’Admr, association familiale adhérente à l’Udaf. Pour moi, le vieillissement et la vulnérabilité doivent faire partie de la sensibilisation dès le plus jeune âge. Il est important de se préparer à assister un de ses proches plutôt que d’y être confronté brutalement.

 Quelle est votre première préoccupation ?
Le pouvoir d’achat des familles. Une enquête de notre observatoire montre qu’une famille de quatre enfants dépense 572 euros de plus par mois entre 2021 et 2023. 60 % des Français déclarent avoir eu froid l’hiver dernier. 75 % des ménages limitent leurs déplacements…

Comment pouvez-vous les accompagner avec leur budget ?
L’Udaf a mis en place trois points conseil budget à Dole, Lons-le-Saunier et Saint-Claude. Des conseillers sont là pour répondre gratuitement et de façon anonyme aux questions d’argent, de banque, de budget, et trouver, si besoin, avec la personne, des solutions lorsqu’elle traverse une situation financière difficile.
Par téléphone ou lors de rendez-vous dans les locaux de l’Udaf ou des permanences dans des espaces France Services, Lucie Millet et Laëtitia Besançon conseillent les Jurassiens.
Nous découvrons un nouveau public : des travailleurs pauvres, des personnes âgées… Nous pouvons travailler avec les banques, réorienter les personnes vers les services sociaux… Nous avons accompagné 180 personnes en 2022.
Avant, nous faisions face à un endettement actif, essentiellement lié à une mauvaise gestion. Cette fois, à un endettement passif (énergie, problématique de logement…). Nous organisons des ateliers d’éducation budgétaire.

Le microcrédit personnel fait partie des solutions que les conseillères peuvent proposer. Qu’est-ce que c’est ?
Le microcrédit est un prêt accordé aux foyers à revenus modestes qui rencontrent des difficultés d’accès au crédit. C’est un outil très utilisé par les conseillères. Cela concerne beaucoup la mobilité. Son montant est limité à 8 000 euros.

Parmi les nombreuses actions de votre association, un mot sur le parrainage de proximité ?
Le parrainage offre à un mineur la possibilité de nouer ou construire librement et progressivement une relation affective et stable avec un parrain ou une marraine. Il prend la forme de temps partagés. Il repose sur des principes d’échange, de réciprocité, d’enrichissement mutuel et sur la confiance. Nous avons beaucoup d’enfants et adolescents volontaires, mais il est difficile de recruter des parrains

En quoi consiste votre projet 2022-2026 ?
Ce projet est de structurer l’action de l’Udaf du Jura autour de quatre orientations : le développement associatif pour renforcer nos liens avec les associations membres, la gouvernance pour soutenir les missions de l’Udaf, la communication pour faire entendre la voix des familles, la qualité des services rendus aux familles.